REFLEXION

LE CHEF DE DAIRA D’AIN TEDELES A REFLEXION : Crues de l’oued Cheliff : "La situation s’est normalisée"

Suite à un entretien avec le chef de daïra d’Ain Tédelès,M.Khaled Dahmani, portant sur les dernières crues de l’oued Cheliff, la situation s’est nettement améliorée et a fini par se normaliser avec le retour des sinistrés vers leurs foyers, grâce aux efforts déployés par le wali et son soutien sans égal, les élus locaux et les ouvriers des APC ,les éléments de la protection civile et de la gendarmerie nationale et les agents de l’office national de l’assainissement .



A  ce sujet, le chef de  daïra a  souligné que la mise en application des mesures nécessaires à temps  pour faire face au sinistre, a été salutaire et a permis de maitriser la situation en un temps assez court, et surtout éviter la survenue de graves conséquences. Dès la réception du message émanant du cabinet du wali, annonçant de fortes chutes de pluie, capables d’entrainer le trop plein de barrages nécessitant des lâchers techniques pour éviter des éclatements, une cellule de crise fut installée pour le suivi de la situation et le lancement d’opérations d’interventions urgentes. Les 05 points situés sur le lit de l’oued dont les localités d’El Hachachta, la cité agricole d’El Hachachta-Amour, douar El Khwassa, Bellatar-centre et le douar Si Amar (oued Safi), pouvant être ciblés par les inondations, ont été identifiés grâce  aux rapports établis sur les crues de l’année 2001.Ensuite, des actions de sensibilisation  des populations concernées ,ont été menées par le recours aux lieux de cultes pour la diffusion des informations et des mesures à prendre (évacuation des lieux et la mise en alerte) , lors de la prière du Dohr, à la transmission des nouvelles  de porte à porte et par le biais de la radio locale « Dahra » . En second, la mise en place de dispositif sécuritaire a été lancée, ce dernier s’est composé d’éléments de la gendarmerie nationale et de la protection civile, des agents de l’APC, de brigades mobiles de la Sonelgaz, des ouvriers de l’ONA, et de la direction des travaux publics. Ce dernier suivait l’évolution de la situation de minute en minute et se tenait prêt à tout appel de secours. En dernier, et après les inondations du pont et de la cité agricole de Hachachta-Amour, un centre d’hébergement provisoire a été ouvert au centre culturel de Sour où 120 personnes ont été pris en charge pendant 03 jours, en bénéficiant de la solidarité des citoyens  et du croissant rouge qui les a dotés en couverture. Depuis, la situation a évolué positivement grâce à la collaboration de tous les concernés et vient de se solder par le retour des sinistrés vers leurs foyers. Seul  quelques  tronçons du réseau routier, reliant les points touchées  par les inondations aux localités voisines, demeure  encore endommagé et nécessite des travaux  pour son réaménagement. Pour les désenclaver,  l’ouverture d’un accès provisoire vers la ville de Sidi Ali  a été réalisée par la direction des travaux publics, et permis aux citoyens de se déplacer.

L.Ammar
Mercredi 1 Février 2017 - 20:32
Lu 436 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-09-2017.pdf
3.35 Mo - 18/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+