REFLEXION

LE CAMBRIOLAGE DE LA VILLA DU QUARTIER DE LA PEPINIERE: La réclusion criminelle et des peines de prison ferme pour les accusés

La fameuse affaire d’association de malfaiteurs, de vol qualifié, de faux et recel, qui s’est répandue telle une traînée de poudre à travers la wilaya de Mostaganem, caractérisée par la particularité des faits, a été jugée par le tribunal criminel siégeant près la cour de Mostaganem ,en son audience du mercredi 23 mars 2011.



LE CAMBRIOLAGE DE LA VILLA DU QUARTIER DE LA PEPINIERE: La réclusion criminelle et des peines de prison ferme pour les accusés
Selon l’arrêt de renvoi, les faits qui ont eu pour théâtre le quartier de la pépinière, Mostaganem, remontent à la date du 7 mars 2010, où un appartement appartenant à un émigré a été littéralement cambriolé. Les investigations diligentées par les services de sécurité, ont permis de neutraliser l’ensemble des mis en cause, soit quatorze présumés. Au terme de longues phases d’instructions, l’affaire a été renvoyée par devant le tribunal criminel, conformément au réquisitoire du procureur général, en date du 28-12-2010. Accusés d’association de malfaiteurs, vol qualifié par effraction et recel, réprimés respectivement par les articles 176-177,353 alinéas 3,4 et 387 du code pénal. Les mis en cause ont défilé devant la barre pour répondre des faits qui leurs sont reprochés. Tout au long des débats, les accusés n’ont cessé de se confondre dans leurs déclarations caractérisées par le flou, les ambigüités et des contradictions. A la suite des questions pertinentes, claires, nettes et précises, le président Bettayeb Abdelaziz, a tenté de situer la responsabilité des uns et des autres, afin d’éclairer le tribunal sur certaines zones d’ombre. Le représentant du ministère public, M. Ouarab Brahim, premier procureur adjoint de la République près le tribunal de Mostaganem, au terme d’un remarquable réquisitoire, où il a mis en exergue les éléments contenus dans le dossier, tout en soulignant la particularité des actes criminels dans lesquels se sont déroulés les faits, et après avoir démontré la responsabilité pénale de chacun des accusés, a requis des peines de 12,6 et 5 années de réclusion criminelle. Le collectif de la défense, maîtres Benkritly Belkacem, Derrouich Bouziane, Boukkatem Charef,Mouley Djamila, Righi,Boukhari et Mansouri, plaidant non coupables a mis en relief l’absence de preuves tangibles. Me Benkritly Belkacem a indiqué que cette affaire n’a pas révélé tous ses secrets par le fait qu’elle est enveloppée de mystère qui cache bien son nom. Quant à Me Bouziane Derrouich, lors d’une plaisante plaidoirie, a mis en relief l’oralité des débats, tout en soulignant que personne n’est venu à la barre pour confondre son client. Me Moulay Djamila, Boukhatem Charef, Boukhari et Righi ont tenté de démolir le réquisitoire du ministère public. A l’issue des délibérations, B. Hamza Med et B. Charef ont écopé de 5 années de réclusion criminelle et 200 000 DA d’amende, M. Med et B. Yacine 3 ans de prison ferme et 100 000Da d’amende, M. Houcine et T. Aissa, A. Mohamed à 18 mois de prison ferme et 100 0000 DA d’amende , Z. Hadj, D. Mechri Adlène, M. Rabah, K. Med, B. Adlen et R. Moustafa ont été acquittés. Quant à T. Mohamed, il a écopé de trois ans de prison ferme et 20 000 Da d’amende. M. Houcine, T. Issail et A. El Hadj ont été comdamnés à la peine de 18 mois de prison ferme.Il y a lieu de remarquer que le procès s’est déroulé dans une atmosphère juridique remarquable, de sorte que la défense a croisé l’épée de droit avec le tribunal, à l’effet de faire éclater la vérité. Un procès passionnant et étonnant. Il est à noter qu’un fusil de chasse faisant partie du lot des objets volés, a été vendu à un repenti de la wilaya de Chlef, c’est ce qui a particularisé les faits, suscitant des commentaires et débats passionnés à travers la région de Mostaganem.

S.A.A
Samedi 26 Mars 2011 - 10:18
Lu 1458 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+