REFLEXION

LE CALVAIRE DES MOSTAGANEMOIS : Le phénomène inquiétant des agressions



LE CALVAIRE DES MOSTAGANEMOIS : Le phénomène inquiétant des agressions
L’insécurité a atteint ces dernières semaines, son paroxysme à Mostaganem où psychose et inquiétude semblent avoir gagné l’ensemble des habitants de la ville qui ne savent plus à quel saint se vouer pour faire «restaurer » la quiétude et la sécurité dans leur ville. Les agressions, toutes formes confondues, sont enregistrées à des cadences très rapprochées. Les victimes ciblées par ces agressions, enlèvements et séquestrations dont sont le plus souvent des jeunes femmes et parfois même des mineures, agissant dans la plupart des cas en groupe, armés de couteaux haches, épées et bien d’autres armes blanches, et ne reculent devant rien, tentent le tout pour le tout, seul le but importe. La recrudescence des agressions perpétrées par des bandes de malfaiteurs a atteint des seuils les plus horribles durant cet été. 1/ la canicule et encore moins le renforcement du dispositif sécuritaire justement pour dissuader ces individus sans scrupules. Bien au contraire, l’inquiétude a atteint son paroxysme et ce depuis l’ouverture de la saison estivale, qui a été marquée par une forte affluence de vacanciers venant de divers horizons en quête de détente et de fraicheur au bord des plages de cette région réputée pour ses sites naturels très prisés, durant la période des grosses chaleurs, notamment . Que se passe-t-il donc à Mostaganem pour que ses habitants aient si Peur? Contrairement a un passé récent, les agressions ciblaient les lieux isolés et infréquentés, « aujourd’hui, nous assistons, a déclaré une dame horrifiée par l’agression, dont elle fut victime, il y a de cela quelques jours. Passivité et indifférence sont observées par la majorité des passants qui semblent n’accorder aucune importance à ces actes graves et répréhensibles et qui rénettent en cause les nobles valeurs et qui sont propres à la société algérienne. « C’est horrible, s’est exclamé un vieux, car arriver à s’en prendre aux femmes au vu et au su de tous et ce, sans qu’aucun ne lève le petit doigt pour secourir la victime citant au passage l’agression, dont a été victime une jeune femme de trente ans à proximité de « l’unique prix » en plein centre ville ou elle à été détesté de son porte- monnaie, où sont passés les éléments de la sûreté nationale affectés à ce lieu, s’est-il interrogé, imputant également ce qui s’est passé à cette malheureuse à l’inconsciences et comportement des plus négatifs des citoyens présents au moment des faits, nul n’est à l’abris , jeunes, vieux, couples, touristes ou autres, ils sont tous la cible de ces associations de malfaiteurs. Cette série d’agressions risque de compromettre, selon plusieurs citoyens, les efforts consentis dans le but de promouvoir le tourisme dans cette région aux multiples potentialités naturelles et que seules la vigilance et l’implication de tout un chacun dans les actions de lutte contre les différentes formes de banditisme pourraient ont conclu nos interlocuteurs, endiguer ce fléau qui ira crescendo à mesure que l’été avance et que la rentrée sociale approche, surtout lorsque l’on sait que cette année a coïncidé avec le mois de Ramadhan qui constitue à Mostaganem, une période des plus propices pour les agressions, vols à la sauvette et « arnaques » de tous genres. Alors faite attention ils sont partout ces invisibles.

T.B. Aek
Lundi 30 Août 2010 - 11:35
Lu 1057 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+