REFLEXION

LE CALVAIRE DES AUTOMOBILISTES CONTINUE A RELIZANE : Des ralentisseurs hors normes

A l'instar de plusieurs villes du pays, les automobilistes à Relizane vivent le calvaire et sont devenus tributaires de la volonté de plusieurs personnes habitants différents quartiers qui installent souvent de leurs propres chefs des ralentisseurs appelés communément dos d'ânes ou par le biais des services techniques des communes qui n'observent aucun respect aux normes ni à la sagesse de l'esprit humain



LE CALVAIRE DES AUTOMOBILISTES CONTINUE A RELIZANE : Des ralentisseurs hors normes
Ainsi, nous prenons à titre d'exemple deux ralentisseurs instaurés juste en bas de la BEA en allant vers la cité Chadli, qui sont conçus d'une manière à détruire expressément les engins qui circulent même en 1ère vitesse. Ces dos d'ânes sont en principe susceptibles de rendre un grand service aux mécaniciens qui éprouvent des difficultés à enlever une arbre à came ou un cardan dur ou une autre pièce difficile à retirer d'une voiture même en utilisant le marteau et le ciseau, là, il suffit de passer tout doucement sur ces ralentisseurs et votre pièce tombera par miracle devant vous et là ce n'est pas une description péjorative mais l'expérience a été faite. Les services techniques des communes à travers tout le pays même, ne doivent pas en principe ce soumettre à la volonté des groupes de pressions au niveau des quartiers et doivent savoir que la route est faite pour les véhicules et non pas pour les piétons, maintenant vous dites qu'à défaut de trottoirs, les gens empruntent la route, en revanche je vous dirai, devant cette situation la responsabilité de l'automobiliste n'est pas du tout engagée et ne doit en aucun cas subir cet important préjudice en assumant la responsabilité d'autrui. Dans la wilaya de Relizane par exemple, ce problème a été donc  posé  lors d'un point de presse au nouveau wali qui a promis aux journalistes que des clous qui répondent aux normes internationales prendront place de ces fameux ralentisseurs qui ont porté un énorme préjudice aux automobilistes. Il faut savoir que  tous les quartiers même les petites ruelles et dans toutes les villes du pays parait-il se sont dotés de dos d'ânes comme s'il s'agit d'un droit et d'une priorité, alors que la majorité des gens ignorent le coté hygiène qui est aussi mortel et c'est à craindre aussi et pour ce qui est de la protection de nos enfants, cette tâche incombe à tout un chacun de nous particulièrement les  parents qui ne doivent pas délaisser leurs enfants dans les rues et aussi la responsabilité des chauffards qui manquent de conscience. Il n'est pas concevable du tout qu'une maman dépêche un enfant de 5 ans pour aller lui chercher des produits dangereux de chez un magasin tout en sachant que son enfant va traverser une route dangereuse et qu'il va se procurer un produit toxique comme le grésil ou de la javel. Qui dit mieux? De grâce un peu de conscience.                  

Réflexion Réflexion
Dimanche 26 Décembre 2010 - 11:05
Lu 523 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+