REFLEXION

LE CALAVAIRE DES HABITANTS DE LA CITE DES 40 LOGTS A AIN-TEMOUCHENT : Les habitants de la cité interpellent les autorités locales



Bien que cette cité soit implantée au centre de la ville du chef-lieu de wilaya elle n’offre aucune commodité digne d’une cité urbaine. Les 40 familles qui occupent ces logements, déplorent vivement l’état déplorable de leur cité, qui la considèrent comme étant une cité rurale marquée notamment par ses rues boueuses et pleines de nids de poules, les rendant impraticables, causant de ce fait des difficultés aussi bien aux piétons qu’aux automobilistes, qui n’ont connu aucune réfection fiable depuis l’année 1998, date à laquelle la cité en question a été réceptionnée et habitée, et elle n’a pourtant été jamais été embellie ou repeinte, au vu et au su des responsables locaux concernés. A cela s’ajoute la défectuosité des conduites d’égouts qui ont rempli les caves souterraines pour faciliter le lieu de propagation et de multiplication des rats, des cafards et des moustiques causant des morsures insupportables et font contraindre les habitants de passer des nuits blanches, nonobstant que certains habitants sont fonctionnaires censés de se lever très tôt matinalement pour rejoindre leur travail qui est loin de la ville d’Aïn-Témouchent, sans que ce fait n’exclut plus leurs enfants scolarisés qui se réveillent pour se rendre à leurs établissements scolaires respectifs. Les travaux de la plomberie sont presque refaits par les locataires, et malgré ceci, les problèmes de fuite sont toujours signalées au niveau des lavabos, des douches voire même des sanitaires, qui se sont alourdis par le séisme du 22/12/1999 qui a frappé la région d’Aïn-Témouchènt et ses localités avoisinantes, ainsi que les différentes secousses telluriques qui s’en suivaient. Les doléances des habitants sont restées lettres mortes, et aucune mesure n’a été prise par les responsables concernés tendant à régresser tant bien que mal le calvaire de ces pauvres habitants et leurs familles qui s’attendent toujours à ce que les autorités locales se penchent pour leur créer des conditions d’une bonne salubrité leur permettant d’éviter des répercussions déplorables nuisant leur santé plus particulièrement durant la période des grandes chaleurs qui pénalisent souvent ces habitants.

B.Abdelgheffar
Lundi 23 Mai 2011 - 12:05
Lu 230 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+