REFLEXION

LE BIDONVILLE TYPHUS RASE, ET LE TERRAIN RECUPERE : Le wali lance les travaux de réalisation d’un stade

Toujours seul et sans la moindre présence des parlementaires, le wali de Mostaganem, M. Abdelwahid Temmar est revenu 48 heures après, sur le lieu rasé pour lancer les travaux de son aménagement en un stade, une aire de jeux et une salle polyvalente. Comme il a instruit les propriétaires privés d’une partie de l’assiette foncière récupérée, d’en faire autant en réalisant un pôle urbain moderne répondant aux normes urbanistiques réglementaires, et en les mettant en garde contre toute forme spéculative et anarchique qu’il ne tolérerait point .



Encore seul et sans la moindre présence des parlementaires de la wilaya, le wali, M.Abdelwahid Temmar est revenu 48 heures après sur le lieu du bidonville rasé, pour lancer les travaux d’aménagement. A ce sujet, une fiche technique du projet à réaliser lui a été présentée par les services techniques de la subdivision de l’urbanisme et de la construction. A cet effet, l’assiette foncière récupérée d’une superficie de 02 hectares va abriter un stade, une aire de jeux et une salle polyvalente d’un montant global de 1 ,148 milliard de centimes avec un délai de réalisation de 04 mois. Intervenant, le wali  a déclaré, dorénavant aucune construction illicite ne sera  tolérée sur le lieu rasé, il a également recommandé la réduction de la durée  des travaux  d’aménagement et la livraison du projet d’ici le mois de Ramadhan prochain, tout en insistant sur la clôture du lieu en toute urgence pour éviter la réoccupation du site . S’adressant à l’entrepreneur, il l’a également instruit de lancer les travaux dans les plus brefs délais et les activer pour réceptionner le plus vite possible le projet à réaliser. Quant aux propriétaires privés d’une partie de l’assiette foncière, le chef de l’exécutif a été des plus clairs en recommandant à ces derniers de clôturer leur propriété et éviter coute que coute la réinstallation des baraques qui dénaturent le lieu et qui ne doivent plus exister. En ce sens, il a ajouté qu’il ne permettrait à quiconque d’ériger des habitations précaires sur ce lieu, tout en instruisant les propriétaires privés de procéder rapidement au nettoyage de leur partie rasée, de la clôturer et de lui présenter sans trop tarder un projet urbain moderne, réalisé par un bureau d’études. En cas de non-respect de ses instructions, le wali a déclaré qu’il serait contraint de recourir à l’application des mesures qui s’imposent dont le recours à l’expropriation de leurs biens pour des raisons d’utilité publique. A la fin de son inspection, le wali s’est entretenu avec les jeunes, en écoutant leurs préoccupations. Ces derniers lui ont soulevé le manque flagrant de lieux pour l’exercice d’activités sportives, dont un stade pour la pratique du football. A ce sujet, le wali leur a promis que le stade tant désiré sera disponible d’ici le mois de Ramadhan.

L.Ammar
Samedi 25 Février 2017 - 18:18
Lu 545 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-09-2017.pdf
3.55 Mo - 19/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+