REFLEXION

LE 104EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE « SIDI HAMOU CHEIKH » : La Zawiya El Bouzidia organise un colloque spirituel national ce samedi

La Zawiya El Bouzidia que dirige le cheikh si Mohamed Bouzid Dahah organise samedi 28 du mois courant un colloque national pour célébrer le cent quatrième (104ème) anniversaire de la mort de son fondateur Sidi Mohamed Ibn El Habib El Bouzidi , connu sous le nom de « Sidi Hamou Cheikh ». Au cours de ce colloque spirituel sous le slogan : « l’union est la base et la source du bien et élimine toute forme de divergences et de conflits ».



LE 104EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE  « SIDI HAMOU CHEIKH » : La Zawiya El Bouzidia organise un colloque spirituel national ce samedi
Ainsi, des adeptes du  soufisme et des Cheikh de Zawiyas  des différentes régions du pays ainsi que des fidèles seront au rendez-vous de ce colloque  spirituel  comme à l’accoutumée. Des professeurs d’universités, et des Chouyoukh  animeront des conférences en rapport avec le thème du colloque.  Ainsi la lecture du  Coran et le samâa(chants religieux glorifiant la présence Divine et Mohammadienne) seront exécutés par des adeptes du soufisme. Cet aspect religieux qui constitue le troisième degré de la religion musulmane , soit le bien agir (Maqam El Ihsane )  a été toujours adopté par les fervents musulmans depuis l’avènement  de l’ Islam  à nos jours ,comme  le souligne de façon très claire Ibn Khaldoun père de la sociologie  dans  sa Mokadima .«  La  science du soufisme repose   sur la supériorité de la sagesse ésotérique sur la science discursive. Pour l’histoire, rappelons que Sidi Hamou Cheikh,  né en 1824 à Mostaganem  a appris très jeune par cœur  le Coran et la langue  arabe, aupres de son père. Ensuite il s’est rendu à la Zawiya du Cheikh Bettekouk située dans la commune de Bouguirat pour suivre des cours de fi kH ( sciences religieuses) .Puis il est allé  au Maroc, où il est resté pendant quarante (40 ) ans à la Zawiya de Béni Wakil  «  Nador » que dirigeait  le Cheikh Sidi Mohammed Ibn Kadour  El Wakili  de la tarika  derkawia . A la mort  de celui-ci, Sidi Hammou étant  devenu son héritier du point de vue spirituel, a continué à diriger sa Zawiya jusqu'à ce que les enfants de son Cheikh aient atteint l’âge de la maturité. De retour à Mostaganem,  Sidi Hammou fonda à Tigditt une Zawyia vers 1870, et s’entoura de nombreux adeptes. Parmi ceux-ci, citons  le Cheikh Sidi Ahmed El Alawi qui deviendra l’héritier  de Sidi Hamou après la mort de ce cheikh en 1909, et fonda sa propre tarika. Ainsi, Sidi Ahmed EL Alawi parvient  en un temps très court à répandre sa tarika à toute l’Afrique du Nord, le Moyen Orient, des pays européens dont l’Angleterre et même jusqu’aux Etats Unis d’ Amérique. Ainsi, le cheikh Al Alawi fera connaitre son maitre, Sidi Hamou à travers tous les pays sus –évoqués. Rappelons que Sidi Hamou a écrit des poèmes mettant en exergue dans un style flamboyant la présence Divine, suivant l’état d’âme très élevé auquel, il est parvenu. Les poèmes de Sidi Hamou sont chantés par les amoureux de Dieu au cours des concerts spirituels à travers le monde. Il en est de même pour les poèmes de Sidi Ahmed AL Alawi.

NEKROUF Charef
Mercredi 25 Septembre 2013 - 22:00
Lu 816 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+