REFLEXION

LANCEMENT DU RECENSEMENT ECONOMIQUE 2011 : La fin de « l’à-peu-près »



Récemment lancé ,le recensement économique vient à temps pour mettre un terme à la politique de «l’à -peu -près » qui a toujours caractérisé l’état chiffré d’une économie moribonde, qui ne faisait que répondre à des considérations politiques, qui ne reflétaient nullement la réalité et ne faisait que nuire davantage à l’image du pays , se cachant derrière des chiffres mensongers, colportés de bureau en bureau pour des raisons de statistiques exigées par un pouvoir central qui ne s’est jamais gêné de les contredire … ! A près presque une cinquantaine d’années d’indépendance, l’office national des statistiques ose tenter de mettre à mort de l’anarchie des chiffres, qui a toujours caractérisé le pays et surtout son économie qui n’a jamais su se reposer sur un état chiffré des plus fiables. Il a, par contre, toujours fonctionné sur des bilans estimatifs, établis souvent à la va-vite et sur injonction venant du sommet pour des raisons d’ordre politique. Aujourd’hui, il semble que la donne a changé de cap avec l’avènement de la mondialisation qui exige des normes internationales et surtout du sérieux pour ceux qui s’engagent sur cette voie;le bricolage économique n’a plus de place au sein de cette nouvelle orientation qui vient d’être décidée par le pouvoir en place, qui passe à l’action en exigeant des comptes partout et de tous. C’est en ces termes que le recensement économique vient de voir le jour, pour la première fois au pays, et surtout pour l’opacité qui cerne certains biens économiques qui demeurent presque incontrôlables. Cette opération d’envergure nationale, vient d’être lancée en ce 15 du mois de Septembre à travers toute les wilayates du territoire nationael. A Mostaganem, l’opération a bien débuté au sein des 32 communes où les 31 délégués communaux et les 4 autres détachés pour le chef-lieu de wilaya ,sont à pied d’œuvre après un court stage de formation ,assuré par les cadres de la direction de la planification et de l’aménagement du territoire , ils viennent d’ attaquer la première phase de cet ambitieux travail de longue durée qui ne prendra fin qu’après presque une année de dur labeur. Ce recensement touchera à l’enregistrement sur le volet purement économique, de tous biens immobiliers publics et privés, et sur le volet social, de toutes les associations du mouvement caritatif, social, socio professionnel et sportif. Il servira de parfait diagnostic pour la relance d’une véritable économie sur des bases saines .Toutes les infrastructures économique, culturelles, sportives, éducatives et sanitaires feront l’objet d’une fiche signalétique qui sera comptabilisée au sein du bilan qui sera établi en 2011 et fera l’objet d’une analyse minutieuse auprès des instances concernées. Cette opération sera échelonnée sur trois phases dont une première se rapportera au dénombrement et durera 6 mois, une deuxième portera sur la localisation de la zone de travail et sera d’une durée d’un mois, et troisième et dernière phase, qui touchera au recensement et sera d’un mois. Ces activités ,dont la première est déjà lancée et est dirigée par des délégués communaux, qui ont déjà mené les opérations de recensement général, verront la participation d’un nombre important de personnel qui renforcera au fur et a mesure l’équipe avec le recrutement temporaire de d’agents recenseurs et autres contrôleurs qui assureront pleinement cette mission d’un intérêt capital pour le devenir de l’économie nationale, qui ne peut plus continuer de trainer la patte et être à la merci des partenaires économiques étrangers, passés maîtres en la manipulation des chiffres qui nous échappent toujours et encore, à force de ne savoir que nager en eaux troubles . Le recensement économique vient à point lever le voile sur bien d’ombres qui noircissent tant de contours d’une économie fortement moribonde, et lui offrir l’outil fondamental pour sa relance sur des chiffres fiables et transparents.

L. Ammar
Samedi 18 Septembre 2010 - 00:01
Lu 491 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+