REFLEXION

LAMAMRA DANS UNE INTERVIEW PUBLIEE PAR JEUNE AFRIQUE : Le printemps algérien a été vécu en 1988



Le Ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a déclaré dans une interview publiée par le magazine Jeune Afrique dans son édition datée du 22 décembre 2013, que plusieurs sociétés arabes veulent un changement, alors que l’Algérie  a atteint ce message, après les évènements d’Octobre 1988. Le président de la diplomatie algérienne en se référant au soi-disant « printemps arabe » estime  que l’Algérie estime que « de nombreuses sociétés  arabes veulent changer et que l’Algérie a atteint ce message après les évènements d’Octobre 1988,  où il a été immédiatement entamé la voie des réformes, « Et a noté à cet égard, que  « les régimes en place ont ignoré la demande de changer cela. » M.Lamamra a ajouté à dire, « Nous sommes convaincus que la réponse à cette exigence ne peut pas être militairement, expliquant qu’il s’agissait  « d’aspirations politiques qui ne peuvent être résolues que par des moyens pacifiques ». M.Lamamra a mis en garde en disant que « accompagner ces aspirations par des recours aux armes qui conduisent à une utilisation excessive de la force n’est pas propice à une solution durable. ».                            

Touffik
Vendredi 27 Décembre 2013 - 17:11
Lu 277 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+