REFLEXION

LA VILLE DE MOSTAGANEM : Un véritable Souk populaire



LA VILLE DE MOSTAGANEM : Un véritable Souk populaire
La ville de Mostaganem étouffe, certaines rues et ruelles, places publiques, trottoirs et même une partie de la chaussée sont paralysés et posent de sérieux problèmes aux piétons et à la circulation routière. Aujourd’hui, la surface circulante, supplante la surface circulable. Cette situation anarchique est due à l’absence de tout moyen de contrôle par les services concernés, pour le respect de la loi, et l’application des textes et de la réglementation en vigueur. Le phénomène du marché informel ne cesse de s’amplifier, de sorte que le centre urbain est assiégé par les marchands ambulants, trabendistes et autres pseudos commerçants, qui activent en toute impunité- Aujourd’hui, il n’est un secret pour personne, que cette capitale du Dahra est devenue un véritable Bazar à ciel ouvert, où le désordre dans l’ordre ne cessent prendre de l’ampleur. Dès le début de l’après-midi, les artères principales de la ville sont littéralement investies par les marchands de cacahouètes, de brochettes et de grillades polluant ainsi l’atmosphère. Pour ce qui est des commerçants locaux, ils s’accaparent les trottoirs et même une partie de la rue au niveau de certains endroits , pour exposer leurs marchandises, les restaurateurs sur l’ avenue Mohamed khemisti, n’ont pas trouve mieux que de proposer des grillades, d’exposer des rôtisseries, sans compter les sacs de pomme de terre sur les trottoirs, obligeant le citoyen à emprunter la chaussée, les commerçant en électroménagers, en fruits et légumes ne sont pas en reste A proximité du marché couvert central, la situation est déplorable, toutes sortes de produits alimentaire traditionnels, des dizaines de corbeilles de pain, et même le poisson parfois de qualité douteuse, sont étalés à même le sol. Au niveau du souk-Aïn Sefra, l’anarchie règne en maître, de sorte que les rangs des marchands occasionnels grossissent de jour en jour. A cette allure et avec en prime le mutisme et ’indifférence affichée par les premiers responsables concernés, la ville de Mostaganem est devenue un véritable souk populaire, ou le désordre supplante l’ordre, à la barbe de nos gestionnaires.

S.A.A
Mercredi 1 Décembre 2010 - 09:22
Lu 1547 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+