REFLEXION

LA VICTIME A REFUSE SA DEMANDE EN MARIAGE : Un professeur de sport, auteur d’un crime crapuleux à Zemmoura

Chaque jour que Dieu fait, nous apprenons amèrement que des meurtres sont souvent commis pour des questions qui peuvent être réglées par le dialogue sans se livrer à la violence ni verbale ni physique, malheureusement beaucoup de gens préfèrent le dialogue musculaire sous prétexte de l’impulsivité et la colère en collant leurs méfaits sur le dos de «Satan ».



LA VICTIME A REFUSE SA DEMANDE EN MARIAGE : Un professeur de sport, auteur d’un crime crapuleux à Zemmoura
D’autres sont machiavéliques et justifient leurs actes ignobles et péchés par des alibis sans fondement. Le crime, donc, a atteint un point inimaginable et seuls les sociologues et psychothérapeutes sont capables de nous donner les raisons réelles de ce phénomène qui prend une dimension angoissante dans notre pays. La dénommée H. S., une étudiante en biologie à l’université, née en 1991, de très bonne conduite, issue d’une famille de très bonne presse à Zemmora dans la wilaya de Relizane, a été moult fois tarabustée et harcelée même par un voisin âgé de 28 ans, professeur d’éducation physique de son état et qui voulait qu’elle accepte de le fréquenter en vue du mariage disait-il, mais hélas la victime refusait sa proposition. Agacée par les agissements de cet énergumène, elle raconta son souci à ses parents, lesquels l’ont sommé à cesser de taquiner leur fille mais le monsieur continua à l’embêter, plusieurs mains courantes ont étés établies au niveau du commissariat de police de Zemmora où il a comparu une fois devant la justice pour ce harcèlement. Après que sa demande au mariage ait été refusée, donc,  par les parents de la fille, il a appris la semaine dernière que la victime  a accepté un prétendant qui est venu demander sa main et c’est la goutte qui a fait débordée le vase. Enragé, le fameux jeune éducateur et professeur de sport, guette minutieusement la victime et à sa sortie de leur domicile sise à la cité 542 logements à Zemmora munie d’un cabas pour aller prendre le car allant vers Oran pour rejoindre l’université, le criminel très en colère l’a surprend de dos et s’empara d’elle en lui portant plus de 20 coups de couteaux dans différentes parties de son corps notamment son visage qui a été totalement défigurée, la laissant gisant dans une mare de sang où elle a rendu l’âme sur place et il est rentré calmement chez lui pour être arrêté quelques minutes après par les éléments de la sûreté de daïra de Zemmora qui l’ont entendu où il sera présenté à la justice pour ce meurtre crapuleux qui n’est autre qu’un homicide volontaire avec préméditation et guet-apens. L’ironie du sort veut que la victime avait laissé la veille de sa mort une lettre chez sa cousine maternelle en exhortant cette dernière à ne pas la montrer à son papa qui risque d'agir brusquement. La petite raconte dans cette lettre qu'elle s'est vu dans un rêve, habillée tout en blanc et se dirigeait vers un endroit qu'elle n'aimait pas et elle termine sa missive" Je suis musulmane et je crois en la sentence divine". reste à rappeler que le père et la marâtre de la victime, très émus par ce qui vient de se passer, déplorent le comportement de la mère de l'auteur qui ne s'est pas contenter du crime commis par son fils qui a couté la vie à une jeune universitaire et elle a osé venir les agresser chez eux alors qu'ils étaient sous le choc, raconte le père de H.S.
 

Abed Zeggai
Lundi 10 Décembre 2012 - 00:00
Lu 2117 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+