REFLEXION

LA SALAMANDRE (MOSTAGANEM) : Une fille de moudjahid et ses enfants jetés à la rue !



Meflah Louiza, mère de quatre (4) enfants, divorcée et fille de moudjahid,vient d’être expulsée du logis de fortune qu’elle occupait à la Salamandre, suite à la destruction de sa baraque par les services de la ville  de Mostaganem. Elle lance un appel et un cri de détresseaux autorités locales de Mostaganem à travers ces colonnes, pour une prise en charge de sa famille dans l’immédiat, vu la situation déplorable dans laquelle elle végète. Cette pauvre mère de famille vient de perdre la seule baraque dont elle disposait et qui a été détruite par les services de la ville. Cette maison de fortune qui leur servait d’abri,a été construite à la Salamandre à Mostaganem par son fils prénommé Bilal en vue de la protéger elle et ses enfants  des conditions climatiques pendant cet hiver. Cette misérable victime de la misère et de la précarité souffre de plusieurs maladies chroniques dont le diabète, l’hypertension  artérielle. Son expulsion du garage qu’elle occupait pour la somme de 6000 dinarspar mois est intervenue, lorsque son contrat de location venant à expiration, elle fut sollicitée par le propriétaire qui exigea d’elle que le renouvellement d’un éventuel contrat se ferait si elle accepte de payer la durée de toute la période mentionnée sur le contrat à raison de 6000 dinars sous forme d’avance. En d’autres termes, on lui a exigé le paiement de la totalité du loyer d’avance. N’ayant comme ressource, à  part le misérable salaire de son fils qui travaille comme plongeur dans un café,  elle ne peut  satisfaire la demande impossible du propriétaire du logis.  Après d’éternelles pérégrinations d’un local à un autre, qui ne cessent de durer depuis 13 ans déjà, elle voit toutes les portes se ‘’verrouiller’’ devant elle. Cette situation déplorable a engendré des conséquences néfastes sur sa vie et celle de ses enfants qui ont été obligés malgré eux de quitter  l’école. Cette dame optimiste, se dit très confiante et que son appel de détresse sera sûrement entendu par les autorités de la wilaya de Mostaganem afin d’être délivrée de ce cauchemar et connaître un moment de bonheur et peut-être quelques jours meilleurs à l’avenir.         

Gana Yacine
Dimanche 30 Novembre 2014 - 17:07
Lu 381 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+