REFLEXION

LA SAGA DES SCANDALES DES EX-MAIRES DE MOSTAGANEM CONTINUE : La cour des comptes enquête à Hassi-Mamèche

La saga des scandales des ex-maires de Mostaganem n’a pas encore touché à son épilogue. C’est ce que traduisent des sources fiables portant une nouvelle livraison à propos de la gestion de la commune de Hassi-Mamèche -à 15 km au sud-ouest de Mostaganem-, qui serait en ligne de mire des enquêteurs en train d’éplucher plusieurs dossiers en relation avec la gestion douteuse de l’ex-maire.



LA SAGA DES SCANDALES DES EX-MAIRES DE MOSTAGANEM CONTINUE : La cour des comptes enquête à Hassi-Mamèche
L’ex maire, qui a été repêché lors du dernier scrutin du 29 novembre pour y figurer encore une fois dans l’actuelle assemblée communale  sous la casquette d’un minuscule parti, semble bien redevable de comptes à rendre aux enquêteurs de la cour des comptes à propos de certaines réserves retenues sur sa gestion de l’APC durant le mandat 2002-2007. Selon nos informations, la commission dépêchée par cette institution supérieure de contrôle des finances publiques  lui a demandé, par écrit, de fournir des explications concernant certains faits ayant entaché sa gestion durant l’avant précédent mandat municipal et dont le dossier avait fait couler alors, beaucoup d’encre. De ce fait, les observateurs laissent entendre que les soupçons concernant certaines transactions irrégulières, risquent de placer les responsables sur le banc des accusés. Parmi ces points noirs, l’affaire  du douar « Edjedid », qui a ébranlé la ville de Hassi-Mamèche. Il s’agit d’un terrain domanial  de plus de 1500m² qui a été loué  à un particulier pour l’utiliser comme parking de bus. Cependant, comme le locataire privilégié l’a transformé en grande habitation à haut standing sans aucun acte et sur un simple papier de bail de location, la précédente APC a refusé l’approbation de la délibération concernant cette affaire  allant jusqu'à s’abstenir à encaisser son bail de location. L’autre acte qui témoigne d’une gestion litigieuse est celui de la vente aux enchères d’un camion « Case » appartenant à la commune au profit d’un des proches de l’ex-maire. Sans attendre le résultat du rapport de la cour des comptes, il y a déjà plusieurs nouveaux jeunes  élus à l’APC en question qui se  disent prêts à  mettre à nu la gestion de précédentes assemblées communales pour nettoyer l’APC de ces élus qui ont longtemps transformé la commune en une SARL !

Riad
Dimanche 9 Décembre 2012 - 00:00
Lu 679 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par MOI le 09/12/2012 12:36
SARL: Société Anonyme à Responsabilité Limitée (7500 euros), ors dans cette affaire là, que vous détaillé Monsieur le journaliste investigateur, il ne s'agit pas de 7500 euros et encore moins d'une SARL, mais des deniers public qu'ils ont volé en bande organisé à savoir avec le complicité de leur familles cousins et amis, pas de jurisprudence au bagne et l'eau et pain sec et en prime un boulet aux pieds à la hauteur et au poids du méfaits, et travaux forcé!

2.Posté par digua le 10/12/2012 16:19
oui il faut rendre visite a cette sarl berahal et bougassa et enquite sur tous les dosier cachee sous leur bureau

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+