REFLEXION

LA RENTREE UNIVERSITAIRE S’ANNONCE ORAGEUSE : Le CNES monte au créneau à Oran



LA RENTREE UNIVERSITAIRE S’ANNONCE ORAGEUSE : Le CNES monte au créneau à Oran
Concernant le problème du logement, le CNES souligne l’urgence d’intervenir pour relancer l’opération location-vente des 45.000 logements. Un constat amer et aussi édifiant que celui qu’a rendu le 16 septembre 2010 à Oran, le bureau régional du CNES (conseil national de l’enseignement supérieur) dans sa déclaration constatant avec «désolation et inquiétude, l’opacité et retard dans la prolongation du régime indemnitaire des enseignants chercheurs ». Des interrogations que soulève le CNES régional quant aux véritables raisons qui ont conduit à la mise en place d’un tel « scénario » au moment même où l’université algérienne a plus que jamais besoin de stabilité afin de faire face aux défis majeurs susceptibles de faire de celle-ci une véritable locomotive du développement national. Le bureau régional du CNES souligne l’absence volontaire et consciente du débat autour des questions fondamentales concernant l’université algérienne » le CNES accuse en fait la tutelle de vouloir maintenir les enseignants chercheurs, loin de toute réflexion sur les réformes engagées par la tutelle et ce en prolongeant arbitrairement et sous couvert des contraintes » » imaginaires » la concrétisation du régime indemnitaire et le règlement du problème du logement. « La tutelle n’a jamais accepté que le CNES » s’occupe et se préoccupe des aspects liés aux questions pédagogiques et scientifiques. Est-ce perçu comme une ingérence dans les prérogatives de la tutelle ? S’interroge le bureau régional du CNES. Une situation selon sa déclaration, des plus désastreuses conjuguée à une défaillance dans la communication de la part des pouvoirs publics en général de la tutelle en particulier. Aucune démarche n’est venue mettre fin aux spéculations récentes rapportées par des sources non crédibles s’indigne le bureau régional du CNES avant d’ajouter que ces mêmes sources travaillent d’autres intérêts que celle de l’université algérienne, en ce sens où elles essayent de «semer le doute dans les rangs des enseignants chercheurs et contribuent ainsi à la démobilisation ». dans un autre sillage, le bureau régional lance une invitation urgente à la tutelle pour la concrétisation du dossier du régime indemnitaire dans les meilleurs délais possible. Concernant le problème du logement, le CNES d’Oran souligne l’urgence d’intervenir pour relancer l’opération location vente des 45.000 logements bloquée par le circulaire d’Ouyahïa Aout 2009. Tout en sachant que la loi permettant de déduire les loyers versés du coût final du logement prendra fin le 31 décembre 2010. Il y a lieu de noter que le bureau régional du CNES d’Oran a lancé un appel, donc affaire à suivre.

N. Bentifour
Jeudi 7 Octobre 2010 - 00:01
Lu 933 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+