REFLEXION

LA RELANCE DU TOURISME : A la reconquête de l’image perdue…. !



LA RELANCE DU TOURISME : A la reconquête de l’image perdue…. !
Le tourisme à Mostaganem, semble être le parent pauvre de tous les secteurs vitaux de l’économie mostaganemoise, rares sont les privés qui s’impliquent en ce créneau sensible de l’activité touristique. De l’indépendance à ce jour, seuls 14 hôtels et 06 complexes font le menu de l’infrastructure hôtelière d’une ville de la stature de Mostaganem, qui demeure à la marge du developpement de ce secteur, dont la direction du tourisme vient de lancer un programme fort ambitieux en réalisations d’hôtels, de complexes et d’une école de formation en tourisme…. ! « Salamane ou berd el hal » était l’un des tubes du « rai » que la défunte diva, Cheikha Remiti composa en l’honneur de la Salamandre qui ne se vidait plus. Une station balnéaire et touristique qui recevait des touristes de France et toutes les régions du pays, qui venaient se détendre sur les bords de sa plage, et vivre des moments inoubliables en ce lieu paradisiaque. C’est en souvenir de cette époque là que beaucoup de Mostaganémois se remémorent avec nostalgie, que la direction du tourisme tient a se mettre au diapason de la saison estivale qui s’annonce et surtout tenter de redorer le blason terni d’une ville touristique, qui a perdu son image de marque de l’une des meilleures villes touristiques du pays. Un riche programme a été concocté avec plusieurs partenaires, dont des promoteurs privés, des hommes d’affaires et des organismes publics pour relancer le secteur du tourisme qui bat de l’aile depuis presque une décennie. Ainsi, des études viennent d’être finalisées pour la réalisation d’infrastructures hôtelières avec le concours des entrepreneurs de la wilaya et des investisseurs privés. Cette initiative verra sa concrétisation grâce à l’aide financière précieuse de quelques institutions bancaires qui se sont engagées a contribuer à la réussite de cet essor sans a matière touristique que va connaître la ville des mimosas. Ce regain de l’activité touristique débutera au cours du semestre de l’année en cours et prendra fin à l’orée de 2014, il verra l’implantation de 80 projets touristiques à travers les zones d’extension touristique situées le long des 124 kilomètres du littoral Mostaganémois. Les nouveaux hôtels et autres complexes touristiques auront une capacité d’accueil de 9487 lits et engendreront la création de 1500 postes à titre permanent et de 2000 à 3000 emplois à titre saisonnier. A présent, Mostaganem ne compte que 14 hôtels dont quelques uns datent de l’époque coloniale et 06 complexes touristiques récemment construits à la station balnéaire de la Salamandre. Ils offrent une capacité globale d’accueil,ne dépassant guère les 1390 lits ,une offre jugée trop faible pour une ville touristique, qui a reçu l’été dernier, un million et six cent mille touristes venus de tous les coins du pays. Selon un sondage effectué par nos soins sur la fréquentation de ces lieux de détente auprès d’un échantillon de quelques 520 citoyens de la ville de tous les rangs sociaux, les hôtels « Les Palmiers » et « Le Royal » restent les plus fréquentés pour la réputation qu’ils se sont taillées ,à cause du bon accueil et les prestations hôtelières satisfaisantes qu’ils ont su offrir, mais leur capacité d’accueil demeure toujours insuffisante ( 108 lits pour « Les Palmiers et 43 lits pour « Le Royal » ). Quant aux complexes touristiques, « Le Safir » et « El Mountazeh » restent les plus prisés par une clientèle qui leur attribue de très bonnes qualités hôtelières, se résumant en l’offre du respect des règles d’hygiène et des prestations de qualité sur le plan de la restauration et l’hébergement, des complexes qui honorent également la ville d’après les dires d’un groupe de Syriens qui séjournent en ces lieux depuis une semaine. Sur le volet de la formation, nous avons appris également que bientôt, Mostaganem aura son institut de tourisme et d’hôtellerie, pour rehausser d’un cran, la prestation hôtelière et touristique. A cet effet,la direction de la formation professionnelle est en phase de clôture de l’étude de cet établissement hôtelier, destiné à la formation de technicien supérieur en tourisme. C’est au cours du dernier trimestre de l’année en cours que les travaux de l’institut de formation professionnelle du tourisme et d’hôtellerie, se lanceront sur une superficie de 3,5 hectares au lieu dit « la crique »,relevant de la localité de la Salamandre ,il sera composé de 04 pavillons ressemblant à des hôtels de 3 à 4 étoiles ,réservé à la formation pratique des stagiaires ,de cuisines « pédagogiques »,de salles de cours, d’un amphithéâtre d’une capacité de 500 sièges, et d’un internat de 120 lits ,d’un stade de proximité et d’un bloc administratif. Cet ambitieux programme de relance du secteur du tourisme ne se concrétisera qu’avec le soutien indéfectible de la direction du tourisme qui vient de le lancer. Elle tient a solliciter la participation de tous, pour faire de Mostaganem,la ville d’antan, hospitalière et touristique que beaucoup de villes enviaient jalousement pour la beauté de ses merveilleux sites touristiques. La balle vient d’être remise aux mains des investisseurs privés qui sauront réaliser ce qui vient d’être couché sur du papier et à travers des maquettes,trop jolies à admirer….Mostaganem finira telles par devenir cette cité où le tourisme aura enfin le droit d’exister honorablement… !

L. Ammar
Jeudi 10 Juin 2010 - 00:01
Lu 1121 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+