REFLEXION

LA REGION CONNAIT UN FLUX IMPORTANT DE VEHICULES : Une station d’essence est demandée à l’ouest d’Oran



Les habitants à l’Ouest d’Oran à partir de la sortie d’Oran, les Amandiers, El Hassi, Misserghin, bourg Saint Pierre, bourg Hachaichi, Bouyakour, Bredea et les fermes des environs…tous ces villages demandent des  stations-services de distribution des carburants. Les utilisateurs de gasoil ou d’essence devront se rabattre sur la ville d’Oran ou à Es-Senia, en faisant un long détour pour pouvoir s’approvisionner de ce ‘’précieux liquide’’ qui devient progressivement rare rien qu’à observer les files de véhicules devant les stations. Certains investisseurs dans ce domaine qui veulent couvrir ces zones dépourvues font face à une bureaucratie des plus tatillonnes et une forêt de lois qui découragent les plus téméraires. « Ce n’est pas facile de créer une station d’essence » nous expliqua un investisseur. La question qui se pose : Est-ce que les autorités concernées sont conscientes de tous ces blocages qui sont autant de freins aux investisseurs locaux ?                        

Medjadji H.
Samedi 6 Septembre 2014 - 17:53
Lu 222 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+