REFLEXION

LA PRIORITE DES PRIORITES DE L’APC DE MOSTAGANEM : 4 milliards pour un jardin !

La stratégie des nouveaux locataires de l’hôtel de ville ne dépasse guère l’imagination d’un simple écolier, car selon le listing des projets qui doivent passer en priorité c’est l’aménagement des espaces verts et des jardins. Après le square Boudjemaa dont la restauration a couté la bagatelle somme de 800 millions, voilà que ces messieurs de l’APC débloquent une enveloppe de 4 milliards pour l’aménagement du jardin Emir Abdelkader.



LA PRIORITE DES PRIORITES DE L’APC DE MOSTAGANEM : 4 milliards pour un jardin !
En effet, alors que les Mostaganémois  s’impatientent depuis près d’une année pour voir leur  ville se développer dans un sens positif par une nouvelle APC fraichement installée, une déception amère s’est emparée d’eux. Comparativement aux  autres villes telles qu’Oran, Sidi Bel Abbes et Tlemcen qui nous ont dépassés à la vitesse de la lumière économiquement et culturellement, Mostaganem enregistre un retard immense dans tous les secteurs. Evidemment, beaucoup d’encre a coulé pour décrire une situation chaotique et une anarchie jamais enregistrée dans la  commune de Mostaganem qui a  atteint son paroxysme , après des vacances mouvementés et toute une  partie de la population en délire qui  sera surprise en apprenant  l’annonce d’un bilan de l’APC  qui ne reflète aucune réalisation prometteuse favorisant  un développement positif de la ville, à savoir la route principale menant à Tijditt datant de l’ère coloniale n’a jamais été rénovée. Aussi, en s’aventurant vers Sidi Yacoub on a l’impression de traverser un champ labouré en raison des crevasses, etc... Par ailleurs, les enfants de Tijditt qui ont frappé à toutes les portes lors de la dernière campagne pour faire élire ce jeune maire en qui, ils avaient  mis  leur espoir sont vraiment  déçus. Pour ce qui est des cimetières, Mostaganem enregistre une grande anarchie prouvant le déficit de ces lieux , car comme tout le monde le sait tous les cimetiéres sont aujourd’hui saturés et   il a fallu qu’une bénévole  propriétaire d’une enclave située à Sidi Benhaoua  en fasse un don pour en faire l’extension du cimetière  «  Fi sabil Ellah »Rappelons  que cette bonne femme  a refusé les milliards qui lui ont été proposés par certains investisseurs et  elle a préféré offrir ce terrain gratuitement .Devant cette situation beaucoup de mostaganémois ont peur de ne plus trouver des places pour leurs morts . On a presque tout dit ou nous n’avons plus rien à dire, du moment où le jardin est devenu plus important que la priorité des priorités de la mairie de Mostaganem.

Riad
Mercredi 4 Septembre 2013 - 23:00
Lu 1101 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+