REFLEXION

LA PRESSE EN DETRESSE A ADRAR : Doublement pénalisée, retard et prix abusif



L’isolement rend souvent difficile l’acheminement des journaux vers cette wilaya. Prétendre lire des nouvelles fraîches relève du domaine de l’utopie car les journaux arrivent à destination avec une journée entière de retard. Ils sont vendus entre 13 et 15 DA l’unité et du coup le lecteur se retrouve doublement pénalisé: retard et prix abusif. Les journaux proviennent soit de Béchar, Ghardaïa, les plus nantis se rabattent sur internet quand la connexion est bonne car souvent les internautes se démènent avec une connexion de mauvaise qualité. Quant aux autres daïrate, regagne et surtout Aoulef, la presse est presque inexistante et quand elle est présente elle est souvent dépassée. A Timimoun,les plus addictes font une virée vers l’aéroport à l’attente de quelques passagers afin de leur soutirer leur précieux butin : les journaux. Heureusement les radios locales et nationales soucieuses d’informer leurs auditeurs la ou ils se trouvent comblent les lacunes importantes ainsi un réel réconfort et un souffle nouveau dans des nouvelles toutes fraîches en a hersant, la chaleur omniprésente est là et la lecture de quelques journaux serait très appréciée.

M.Cherif
Mardi 8 Mars 2011 - 10:48
Lu 353 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+