REFLEXION

LA PREMIERE EDITION AURA LIEU LE 20 AOUT : Le ministère de la culture institutionnalise le festival national de Sidi Lakhdar Benkhlouf

Après 5 siècles d’attente et 30 ans de dur labeur pour concrétiser ce rêve, le ministère de la culture vient d’institutionnaliser un festival national de la poésie lyrique au nom de « Sidi Lakhdar Benkhlouf » ; le célèbre poète qui a révolutionné l’Algérie et le monde arabe par ses poésies dédiées à notre prophète Sidna Mohamed que le QSSSL.



LA PREMIERE EDITION AURA LIEU LE 20 AOUT : Le ministère de la culture institutionnalise  le festival national de Sidi Lakhdar Benkhlouf
La première édition de cette manifestation est prévue pour le 20 aout prochain où des invités de marques seront présents à ce festival tant convoité par les grands artistes, chanteurs et écrivains venus des quatre coins du pays. Le programme de ce festival sera lancé simultanément dans trois villes mostaganémoises  à savoir ; la commune  de Sidi Lakhdar lieu de naissance de ce poète mystique, ainsi que Mostaganem et Mazagran, a indiqué jeudi dernier, le commissaire du festival Mr. Abdelkader Bendaàmache lors d’une conférence de presse organisée à la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki. Ce festival est une occasion pour dévoiler au monde le parcours impressionnant de ce saint et incomparable  poète ancestral Sidi Lakhdar Benkhlouf. Cet homme  célèbre, anonyme pour certains, comme l’aiment le surnommer beaucoup d’intellectuels, et en même temps rendre un vibrant hommage au plus populaire poète algérien du 16ème siècle. Pour les non connaisseurs, ce poète mort à l’âge de 125 ans a vécu à Mostaganem où il a écrit les plus belles œuvres et poésies, qu’on surnomme également  le louangeur du Prophète Mohammed (QSSSL) à qui il a dédié plusieurs poèmes et medh. Plusieurs artistes et hommes de cultures se sont inspirés de ces œuvres conçus sous formes de chants chaabi modernes, les transmettant de générations en générations  afin  de les éterniser. Aujourd’hui des siècles après sa mort, sa tombe située à Sidi Lakhdar  commune se trouvant à 50 km du chef lieu de la wilaya de Mostaganem est devenue un lieu de pèlerinage et de recueillement  pour des milliers d’algériens et étrangers. Selon le commissaire du festival : « ce poète mystique a transmis des messages religieux, historiques et sociaux à travers les temps pour les générations passées, présentes et futures. Or, maintenant notre mission  c’est de regrouper son héritage éparpillé et réclamé par tous.  Sidi Lakhadar Benkhlouf n’a rien laissé au hasard il  a raconté dans un de ses poèmes « Yallah Salekna» retraçant  l’histoire complète de l’invasion espagnole dans la ville de Mazagran. Les historiens du monde entier sont intéressés  par ces œuvres. Les organisateurs de ce festival veulent se donner à fond pour la réussite de cette nouvelle  expérience, tout un  programme a été élaboré  pour la célébration de cette fête animée par toute une panoplie d’artistes et de chanteurs  invités de tout le territoire algérien pour interpréter les chants éternels de ce grand poète. Par ailleurs, des conférences et débats seront animés tout au long de ce festival sans oublier qu’une visite à Tlemcen sera programmée pour les invités.

Bouziane Kamel
Dimanche 18 Août 2013 - 10:55
Lu 336 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+