REFLEXION

LA PLAISANTERIE DE HOLLANDE SUR L’ALGERIE FAIT POLEMIQUE : Ces français qui ne veulent pas laisser l’Algérie tranquille !?

Une petite blague prononcée par le président de la République française, François Hollande, à l'occasion du 70e anniversaire du Crif a révolté internautes ,médias et classe politique algérienne.



Lors de son discours à l’occasion du 70ème anniversaire du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), lundi 16 décembre à l’Élysée, François Hollande a débuté par une blague de très mauvais goût pour les Algériens.  A  cette occasion, François Hollande a glissé une plaisanterie au sujet de l’Algérie. Au début de son discours , le Président s’adresse d’abord à la ministre de la Justice, garde de Sceaux, Christiane Taubira qui dira-t-il ne l’a « pas quitté depuis huit jours » , puis au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Quand son regard se pose sur ce dernier, François Hollande affirme que Manuel Valls va se rendre en Algérie. Le ministre de l’Intérieur lui rappelle qu’il en revenait. Hollande lance une blague : « Il en revient sain et sauf ». Avant d’ajouter : « c’est déjà beaucoup ! », tout en souriant. Sur la vidéo, on voit que la plaisanterie du Président Hollande a fait rire toute l’assemblée, mais cette plaisanterie  elle est loin d’être du goût des internautes algériens. Surtout lorsqu’on sait que Hollande a prononcé ces mots devant « cette organisation réputée proche d’Israël », le CRIF. TSA indique que les internautes algériens ont répliqué, sur Facebook , Amina a notifié qu’ « on se sent plus en sécurité à Alger que dans les banlieues françaises ». Quant à Amira, elle demande sur Twitter d’« Arrêtez de véhiculer une fausse image. On est très bien chez nous, et on se sent en sécurité ». Ali Ouhachi se demande sur Twitter si « notre Président (Bouteflika,) demandera à ce que l’ambassadeur français en Algérie soit convoqué. De son côté, le site Algérie-Focus s'indigne de l'image que "la blague de mauvais goût" de François Hollande donne du pays : "Revenir de l'Algérie sain et sauf, une telle affirmation de la part d'un chef d'État donne à l'Algérie l'image d'un pays violent, habité par une population belliqueuse, agressive et peu accueillante. Est-ce le cas ? Certainement pas, puisque les dirigeants français qui ont accompagné Jean-Marc Ayrault ont été accueillis chaleureusement et qu'aucun manquement au protocole ni une quelconque violation d'une règle de la bienséance n'a été signalée ou déplorée."

Riad
Samedi 21 Décembre 2013 - 16:47
Lu 2528 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+