REFLEXION

LA PENSEE DU JOUR : Trari Boumediene



L'artiste footballeur défunt Trari Boumediene dit boum né le 1.01.1922 à Sidi Belabbes, fils de Mohamed et de Azziria Fatima Zohra, considéré comme l'un des meilleurs joueur de son époque, la famille Trari s'est installée à Mostaganem dans les années trente, dans le quartier de Sidi Maazouz Tigditt.  C’est le début de sa carrière footbalistique , en tant que minime avec le club ESM, puis il accéda aux autres catégories . Les meilleurs matchs de Trari d'après son fils Mansour,  le match contre l’USMO (2-0) et contre CBA Belabbes (3-1), dont il marqua un but et son meilleur moment comme entraîneur de club tel qu’ESM, CAM. RAM et St Jules. Notre footballeur était un héros national car il a pu s'évader  du camp d’Ain tedles après avoir été incarcéré et torturé par l'armée française et en quittant l'Algérie il a pu signer une licence avec le Club de Metz. Trari  décède le 15.10.1991 en laissant 4 enfants (Mohamed. Mansour, défunt Nasreddine et Aicha).        Posté par  Rezgui Mansour

Réflexion
Dimanche 21 Février 2016 - 18:17
Lu 285 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+