REFLEXION

LA PENSEE DU JOUR : Mon défunt frère Abdelkaher



"J'ai bien peur" dit Azzedine à Abdelkaher. "J'ai peur que le vieil homme soit parti nous dénoncer aux autorités territoriales" (1) "Non, lui a répondu Abdelkaher. Il doit être assis en face de la mer, prier et observer d’éventuel mouvement ennemi. Il monte la garde pour notre salut ". Lorsque mon oncle Si M'hamed revint ma tante s'empressa de lui poser la question "win kount ya Si M'Hamed". "Kount gaâd wan chouf fel marsa wa ntloub fel Allah wa nchouf  ily kayn".....Abdelkaher s'était certainement souvenu du jour où, quelques mois plus tôt, il était arrivé  à Tigditt chez Si M'Hamed  en débardeur et en short. Ma tante s'affola "Qu’as-tu fais? O mon Dieu. ... Ma sœur où est-elle ? Ton père ? Tes frères ? Que leur est-il arrivé ? Calmement Si M'Hamed prit la parole " Ya waldi si, aujourd'hui, tu as fais un acte qui fait honneur à ton pays ... "
(1) Je ne sais s'il y avait déjà le poste au bout de la rue 54. J'ai vu les militaires "unités territoriales" à cet endroit quelques mois plus tard. Si parmi les lecteurs, se trouvent des personnes qui peuvent me communiquer photos ou informations sur mon défunt frère Abdelkaher décédé le 7 mai 1960 à Sayada (sur la photo à droite), je les remercie d’avance.

 

Réflexion
Vendredi 29 Janvier 2016 - 15:52
Lu 350 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+