REFLEXION

LA PENSEE DU JOUR : Mohamed Meceffeuk



Ce mercredi 13 avril 1994, la petite bourgade du Dahra, au nord de Boukadir, là où les alignements de vignoble épousent langoureusement la montagne, tenait son marché hebdomadaire. Parti le matin de Mostaganem, Mohamed Meceffeuk, correspondant d’El Watan, se glissait nonchalamment à travers les ‘’paquets’’ de fellah venus faire quelques emplettes.  Il était dans son milieu et discutait avec acharnement avec les gens qui l’entouraient. Grâce à un irrésistible regard juvénile, il parvenait facilement à capter l’attention de ceux qui l’entouraient. Puis soudain, comme sorti de nulle part, un groupe de terroristes fit feu sur lui l’atteignant à mort. Mohamed Meceffeuk tombait sous les balles intégristes. Il était le 17ème journaliste à irriguer de son sang cette terre d’Algérie. Il venait alors de boucler ses 50 ans.

Réflexion
Vendredi 5 Février 2016 - 17:13
Lu 305 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+