REFLEXION

LA PALESTINE N’EST PAS LA TERRE PROMISE DES JUIFS : Le mythe d’Israël mis à nu par le fils d’un général israélien !

Miko Peled, fils du général israélien Matityahu Peled et auteur du célèbre ouvrage « Le fils du général », démonte, dans sa conférence, les contes de fées historiques inventés par les sionistes sur leur conquête de la Palestine. ‘’Les Juifs qui sont revenus en Palestine, n’étaient pas ceux qui ont été expulsés de leur patrie il y a plusieurs milliers d’années, ni même leurs descendants, mais ils revendiquent une partie de l’héritage des anciens Hébreux’’, écrit, Miko Peled.



Les sionistes revendiquent le « droit au retour » à leur ancienne patrie alors qu’ils nient ce même droit aux Palestiniens, qu’ils ont dispersés en 1948. Ils utilisent les histoires de la Bible comme un cadastre. Les Juifs qui sont revenus en Palestine, n’étaient pas ceux qui ont été expulsés de leur patrie il y a plusieurs milliers d’années, ni même leurs descendants, mais ils revendiquent une partie de l’héritage des anciens Hébreux. Voilà ce qu’est le sionisme, et malgré cela, le monde entier a accepté de croire à ces non-sens historiques. Lorsqu’on soulève le droit au retour des Palestiniens dans un débat, le gouvernement israélien et leurs partisans sionistes refusent d’en parler. Pour les sionistes, c’est un tabou politique. Ce deux poids - deux mesures ne les dérange absolument pas.Selon Miko Peled, il ne peut pas y avoir une présentation équitable de cette tragédie, contrairement à ce qu’affirment les lobbyistes sionistes aux États-Unis, en Grande-Bretagne, au Canada, en Australie, en Allemagne ou ailleurs. Ils utilisent cet argument pour empêcher que la vérité sur les crimes commis par les Israéliens contre le peuple palestinien, n’apparaisse au grand jour. Le lobby sioniste en Allemagne a fait tout ce qu’il pouvait pour empêcher la tenue d’un congrès sur « les Palestiniens en Europe », le 24 avril 2015, à Berlin. Ils agitent les arguments les plus grossiers contre les organisateurs en disant par exemple que cela reviendrait à « offrir une tribune à Berlin aux antisémites et aux meurtriers ». Le lobby sioniste et ses partisans dans les médias font pression sur les propriétaires de la « Berlin Arena » pour qu’ils annulent l’événement. Le tabloïd berlinois B. Z. a titré : « Conférence de la haine de 3 000 islamistes à Treptow ». Une autre attaque du lobby sioniste contre la liberté d’expression a eu lieu à l’université de Southampton, en Grande-Bretagne. Une conférence était programmée du 15 au 17 avril 2015 avec pour titre : « Le droit international et l’Etat d’Israël : la légitimité, la responsabilité et l’exceptionnalisme ». Tout s’est bien passé jusqu’à ce que le lobby sioniste torpille l’événement en calomniant la conférence à venir et ses éminents orateurs. Soi-disant que « des opinions antisémites » allaient être diffusées. Deux riches mécènes ont menacé la direction de l’université de cesser leur soutien financier. L’université a cédé devant le lobby sioniste, ce qui a mis son comble à l’imposture. Il semble que le gouvernement israélien soit au-dessus des lois. Ses crimes sont tous perpétrés sous le prétexte de la sécurité. Selon Miko Peled, les Forces de défense israéliennes (FDI) sont « l’organisation terroriste la mieux formée, la mieux équipée, la mieux nourrie du monde ». Ils ont des généraux et de beaux uniformes mais leur « seul objectif est le terrorisme ». C’est par le terrorisme que l’armée israélienne parvient à contrôler une population entière. Le régime raciste d’Afrique du Sud et les lois racistes du Sud des Etats-Unis n’ont pas été abolies par consensus. « Le sionisme comme le racisme doivent disparaître. L’Etat sioniste doit être remplacé par une démocratie. » Le sionisme est une idéologie raciste. Ce racisme peut être étudié en détail dans le livre de sa sœur Nurit Peled-Elhanan, dans lequel elle décrit la représentation des Arabes dans les manuels scolaires israéliens comme raciste. Miko Peled a donné des exemples de ségrégation dans laquelle vivent les Israéliens et les Palestiniens, jusque dans la Jérusalem « unifiée », disant qu’il a rencontré des Palestiniens, pour la première fois, dans un groupe d’échanges à San Diego, bien qu’il soit né à Jérusalem… Beaucoup de gens critiquent le régime d’occupation sioniste, mais sans grand résultat jusqu’ici. Malgré les épouvantables crimes commis par le régime et la manière dont Netanyahu a traité le Président Obama devant le monde entier, le soutien du public étasunien et allemand est plus fort que jamais. Ceux qui aident Israël en secret, les sayanim [agents des services secrets israéliens, ndlr] comme on les appelle, contribuent énormément à l’invincible impunité d’Israël dans les affaires internationales. Ces sayanim sont un réel problème dans une société libre, parce qu’ils travaillent en secret pour Israël !

Riad
Samedi 30 Mai 2015 - 18:28
Lu 2078 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+