REFLEXION

LA MNISTRE DE LA SOLIDARITE DEPUIS MOSTAGANEM : « Les petits crédits de l’ANGEM ont de la baraka »

La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Mounia Meslem, qui a inspecté plusieurs structures relevant de son département en fin de semaine écoulée à Mostaganem, n’a pas caché son satisfecit quant à la réussite de la quasi-totalité des entreprises créées dans le cadre du dispositif de l’ANGEM et de l’accompagnement qui leur est consacré par les services de la wilaya.



La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Mounia Meslem Si Amer, a affirmé, lors de sa visite d’inspection et de travail dans la Wilaya de Mostaganem, que « le renforcement de la démarche engagée par la tutelle en termes d’encouragement de la microentreprise, et des jeunes promoteurs en particulier demeure une constance nationale pour lutter contre la précarité sociale ». Déclaration tenue à l’issue de la visite de l’atelier du jeune Hamou Abdelkader dans le bas Mazagran, qui grâce à un prêt de moins de 100 millions de centimes, a su non seulement ouvrir un atelier pour exercer son métier de ferronnier d’art qu’il a appris de son père, mais surtout de sortir du lot de par sa persévérance qui lui a déjà valu deux prix de distinction, lui qui pourtant est encore au début de sa carrière. Ses diverses réalisations produites à 100% algériens, contribuant ainsi à la promotion de la production nationale, n’ont pas laissé de marbre madame la Ministre et monsieur le Wali Abdelwahid Temmar qui, à l’occasion, lui ont prodigué conseils et recommandations à se faire mieux connaitre en investissant encore mieux dans le cadre de la publicité pour une meilleure plus-value. D’où d’ailleurs l’autre petite remarque de madame la Ministre : « « Les petits crédits de l’ANGEM ont de la baraka. Ils sont les plus petits par rapport aux autres dispositifs, mais ils sont les plus porteurs comme projets ».  A cet égard d’encouragement des jeunes et moins jeunes à se prendre en charge pour un meilleur avenir, il y a lieu de noter que madame la Ministre a rappelé lors de sa visite de quelques salons érigés à travers son périple mostaganémois, spécialisés dans les produits à base de plantes, de miel ; des tenues traditionnelles, de la maroquinerie, des articles, et de poterie entre autres, que « le maintien des engagements sociaux de l'Etat ne doit en aucun cas renoncer à sa responsabilité d'apporter l'aide nécessaire aux catégories des jeunes, des femmes ». A cet effet, lors d’une cérémonie de remise de chèques au profit de pas mal de jeunes tenue au centre d’accueil des personnes âgées qui eux même ont été également choyés à l’occasion, tout comme les résidents de l’école des jeunes handicapés à la Pépinière, la ministre de la Solidarité nationale a souligné que l'impératif de poursuivre les actions de solidarité pour une à l’égard des catégories vulnérables pour concrétiser la justice sociale, répond en fin de compte à un souci de participation à un sursaut économique de la personne qui est lui-même à la base de la macro-économie ». 

Ilies BENABDESLAM
Vendredi 28 Avril 2017 - 20:26
Lu 471 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-09-2017.pdf
3.35 Mo - 18/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+