REFLEXION

LA MATERNITE « AOURAI ZOHRA » - TIARET : Un éternel chantier

Des travaux d’aménagement entrepris à la maternité AOURAI Zohra ont coûté cher au trésor public. Durant une seule décennie, des travaux ont été exécutés à quatre reprises et bientôt on entamera des travaux d’aménagement pour la cinquième fois.



Or l’hôpital « Yousef Demardji » de  Tiaret datant depuis l’ère coloniale, n’a pas été  aménagé autant de fois. les responsables de la santé à Tiaret comptent faire  déménager  les  services  de la  maternité ; la salle  d’accouchement vers  la maternité  rurale  de  Zaaroura et  le  bloc opératoire vers  le service ORL. Ce déménagement intervient  pour  libérer  les  locaux où sont prévus des travaux  d’aménagement pour  la  5 eme fois depuis  l’an 2000. Faudrait-il rappeler à tous, des travaux  ont  été  exécutés pour  la  première  fois  en 2000 pour entamer  d’autres   en 2004  pour  ceux réalisés en 2007 un responsable  a  été  relevé de ses fonctions  pour  détournement des  deniers publics. D’autres  travaux  ont  été entrepris  en 2009 jugés aussi mal faits  sont  à refaire en 2011. Tout le monde espère que le trésor public n’aura plus  à financer des travaux d’aménagement pour 2012. Avec ce « feuilleton » d’aménagement, La maternité « AOURAI ZOHRA » n’a pas eu à travailler, pendant  5 ans, en plein temps. D’autre  part  on assiste  à un jumelage  des services (Ophtalmologie avec   service  ORL). Cette opération perturbe les rôles des personnels et  désoriente les  malades. Selon les médecins, de  cette manière on mélange le curatif  avec  le  préventif ce  qui  est  contraire  aux  orientations de la tutelle. En l’absence  de médecins spécialistes, les généralistes font des consultations ORL. Le personnel médical semble travailler  dans  la  confusion à tel point qu’il ne sait pas à quel  service  il appartient. Cela dénote la qualité de la prestation du service. Les  spécialistes  et en signe de mécontentement de la  désignation d’une  sage  femme à la  tête d’un établissement hospitalier spécialisé ( ORL) et  du manque  de logement, ont quitté  Tiaret pour  ne pas  y revenir. Les logements qui leur étaient  destines  sont attribués aux personnels  administratifs et  aux infirmiers.   Au lieu de mettre  en  service  une maternité rurale  à la  disposition des  femmes qui  font plus  de 50 km pour de simples consultations( M’GHILA), et en raison des travaux à exécuter, les responsables  n’ont pas  trouvé mieux que de transférer la " moitié"  de la maternité AOURAI  Zohra vers la future maternité rurale à Zaaroura qui sera bientôt inaugurée malgré les travaux d’aménagement non conformes . Ainsi une  maternité devient opérationnelle sans le bloc opératoire. En cas  de complication d’accouchement,  la  malade est transférée sur  la clinique  ORL où est transféré le bloc opératoire.  Drôle  de logique ! C’est vrai ce  transfert  est  temporaire, mais combien durent  les travaux ? C’est ce qui inquiète le plus la population qui estime  qu’il est temps, pour l’administration centrale de la Santé, d’intervenir  pour  une meilleure prise  en charge de la  santé de la population et instaurer l’ordre  et le  rendre conforme aux règlements régissant les établissements  sanitaires. D’ailleurs  c’est le vœu du personnel médical qui a toujours cherché  à travailler  dans  une  ambiance ordonnée et sereine.

Fayçal
Dimanche 2 Janvier 2011 - 11:22
Lu 909 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+