REFLEXION

LA MAFIA DU SABLE CONTINUE DE FAIRE PARLER D’ELLE : Les plages d’Oran « dénudées »

En dépit des campagnes de sensibilisation, l’environnement continue de subir toutes les formes d’agression. Le pillage de sable, figure parmi les phénomènes, qui continuent de causer de vrais ravages. En effet, 47 affaires de pillage de sable ont été traitées par les services de la gendarmerie de la wilaya d’Oran depuis le début de l’année en cours.



LA MAFIA DU SABLE CONTINUE DE FAIRE PARLER D’ELLE : Les plages d’Oran « dénudées »
Ce phénomène prend de l’ampleur, notamment au niveau des communes d’Ain El Turck, El Ançor et Kristel et continue de provoquer des pertes énormes aux communes côtières. Durant la même période, 49 personnes impliquées dans des affaires de pillage de sable ont été arrêtées et traduites en justice. Il s’agit d’un marché géré par ce qui est convenu d’appeler la «mafia du sable» et qui génère des profits immenses. La décision, prise quelques années auparavant, par les services de la wilaya d’Oran, d’interdire l’extraction du sable au niveau des sites surexploités, a attiré davantage la mafia. Ce phénomène a pris de l’ampleur, suite à la prolifération des chantiers de construction. Certaines sources affirment que plusieurs entrepreneurs sont impliqués dans le pillage de sable pour approvisionner leurs chantiers à des prix réduits. Cette mafia, exploite une main-d’œuvre composée également de mineurs pour accomplir son forfait. Des entrepôts illicites, existent et dans lesquels sont stockées des tonnes de sable. En 2010, plus de 54 affaires de pillage de sable ont été traitées par la cellule de la protection de l’environnement du groupement de la gendarmerie de la wilaya d’Oran, alors qu’une soixantaine de personnes étaient impliquées dans ces affaires, parmi lesquelles une majorité de chauffeurs de camions chargés de transporter le sable pillé. Elles ont été arrêtées, et présentées devant le parquet pour extraction du sable sans autorisation. A l’issue de ces affaires, une quantité de quelque 187 m3 de sable a été récupérée. D’autre part, et pour faire face à ce phénomène, deux nouvelles autorisations d’exploitation de sable de mer ont été attribuées par la direction des Mines et de l’Industrie (DMI) de la wilaya d’Oran. Cette mesure, qui entre dans le cadre de l’application du décret exécutif du mois d’octobre 2009, relatif à l’exploitation des carrières et des mines, a pour but d’approvisionner le marché en matériaux de construction et faire face à la mafia, qui exploite illicitement le sable de mer, surtout que les prévisions des spécialistes font état d’une augmentation de la demande prochainement. Cette augmentation a pour origine les nouveaux projets, dont a bénéficié la wilaya d’Oran.

A.Yzidi
Dimanche 7 Août 2011 - 09:59
Lu 952 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+