REFLEXION

LA MAFIA DES PARKINGS A MOSTAGANEM : Tu paies, sinon …

L’agression d’un automobiliste par des voyous (parkingueurs), égorgé à l’aide de sabres suite à son refus de payer les «frais d’un parking sauvage » à Alger, provoque un grand débat dans la plupart des wilayas du pays et surtout Mostaganem puisqu’elle éveille en elle l’ancienne histoire, d’un crime odieux commis au parking de la place de l’hôpital pour une malheureuse somme de 10 da. La Tunisie s'est montrée intransigeante à ce sujet et dans ce pays, les “parkingueurs” risquent une peine effective de cinq ans de prison…qu’en est-il en Algérie ?



«Sentence populaire rendue possible de par la démission de l’Etat ».
Encore une de ces émanations sociales issues d’un Système inadéquat soit les volontés manifestes de groupes de Batalgias agissant souvent comme éléments d’alliance ponctuelle et sous la clémence et la bénédiction de ce dernier. Un automobiliste qui s’étant cantonné dans les limites du droit ; droit se devant de s’amener comme force protectrice des personnes et des biens a été vilement agressé par des voyous flanqués de sabres et d’autres armes contondantes, suite à son refus de payer les «frais du parking», Un parking pourtant sauvage et non agréé», selon des témoins oculaires.
Selon les mêmes témoins, la victime agonisait suite à son agression au milieu d’une mare de sang avant d’être transporté à l’hôpital. A mon sens, ce phénomène n’en est pourtant pas à sa première victime. Même Mostaganem avait été, il y a bon nombre d’années le théâtre d’un tel acte odieux.
En dépit des contestations comme des vagues de mécontentement et situations de désespoir affichées par la société le phénomène des parkings sauvages continue à pourrir la vie des algériens malgré la cynique léthargie et la complaisance de l’Etat quant à vouloir solutionner cette calamité sociale qui ne cesse de prendre de l’ampleur.
Des textes de loi régissant ce type d’activité de gardiennage de parking sembleraient exister à l’effet de délivrer des autorisations légales aux exploitants de parking. Eu égard à la conjoncture du moment ces lois ne seraient appliquées que de manière arbitraire et aléatoire. Il y a une procédure administrative bien déterminée et toute activité sortant de ce cadre réglementaire est considérée comme illégale. Elle expose le contrevenant à des sanctions pénales voire de l’emprisonnement à l’encontre des contrevenants.
Nous devons reconnaître nous autres contribuables que le prix à payer pour cette paix sociale tant recherchée par le système nous coûte énormément. Le cout de cette facture sociale ne cessant intolérablement de s’alourdir.

 

Belkacem Benamara
Mardi 18 Octobre 2016 - 18:05
Lu 2463 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+