REFLEXION

LA LISTE DES BENEFICIAIRES DES 733 LOGEMENTS A HAI ESSABAH TARDE A VENIR : Les souscripteurs à l'AADL haussent le ton



Une centaine de souscripteurs de logements AADL se sont réunis, avant- hier matin, devant le siège de la direction de l'AADL pour protester contre l'absence d'affichage de la liste définitive des bénéficiaires des 733 logements, réalisés à Haï Essabah et ce, après une longue attente de plus de dix ans, suite au conflit ayant opposé l'agence AADL à la CNEP/banque. Les souscripteurs de ces logements AADL, sont les seules victimes dans ce conflit, se sentant lésés et marginalisés par une bureaucratie, se sont regroupés devant le siège de la direction régionale d'AADL, ainsi que celui de la CNEP/banque à Es-Seddikia pour manifester leur colère et demander l'intervention rapide des pouvoirs publics, du fait que plus de 100 souscripteurs aux logements AADL, et dont le dépôt des demandes remonte à 2001,ont décidé d'emblée de montrer leur ras-le -bol contre le retard accusé à propos de l'annonce de la liste définitive des bénéficiaires des 733 logements, réalisés à Haï Es-Sabah, un retard qui a duré plus de 10 ans, vu le litige administratif né entre l'AADL et la CNEP banque. Mais l'exaspération des souscripteurs a atteint son sommet, suite au non-respect de l'échéancier, promis par les services concernés qui se sont engagés à afficher la liste des bénéficiaires en décembre dernier. A ce sujet, l'un des souscripteurs a indiqué que les services de direction régionale d'AADL ont déclaré que cette affaire relevait des autorités compétentes de la wilaya d'Oran. D'une autre part, les travaux de VRD ont été achevés au niveau des logements, ce qui ne laisse aucune excuse au non-affichage de la liste des bénéficiaires. Du coup et face à la lenteur exercée par les services concernés, ces centaines de contestataires ont menacé de hausser le ton de leurs protestations, et aussi pour se faire entendre par les pouvoirs publics, et ce dans le cas où les autorités de la wilaya ne trouveront pas une solution d'ici le mois prochain.

Medjadji.H
Dimanche 29 Mai 2011 - 12:37
Lu 2557 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par salim le 29/08/2012 09:31
nous étions victimes des pots de vins des responsables D'AADL, et maintenant, c'est honte de voir un citoyen en 2012, honnèt qui n'as pas le droit d'avoir un logement pour sa famille et c'est la faute de état qui ne souci pas de ses enfants, plus de 11ans d'attentes pour des mensonge c'est ...................

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+