REFLEXION

LA FIEVRE ELECTORALE GAGNE LES QG DES PARTIS POLITIQUES : 11 ministres candidats aux législatives du 4 mai

Une fièvre électorale a gagné les quartiers généraux des partis politiques, au lendemain de la convocation par le président de la République du corps électoral pour les législatives, fixées pour le 4 mai prochain, particulièrement les ministres du vieux parti FLN et le parti moustachu, le RND, qui se bousculent pour rafler des places en tête des listes à travers les wilayas du pays.



Huit ministres du parti FLN, et trois ministres du parti RND sont officiellement candidats aux élections législatives du 4 mai prochain. Selon Dr Djamal Ould Abbès, secrétaire général du parti FLN , pour ce qui est des  ministres FLN qui vont descendre dans l’arène  électorale, il s'agit du ministre des Transports et des travaux publics Boudjemaa Talai, du ministre de la Santé, de la population  et de la réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf, de la ministre des Relations avec le parlement Ghania Eddalia, du ministre de l'Aménagement territorial, du tourisme et de l'artisanat Abdelouahab Nouri, du ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche Abdeslam Chelghoum, du ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Tahar Hadjar , du ministre des ressources en eau et de l’environnement , Ouali Abdelkader  et de la ministre déléguée auprès du ministre du Tourisme et de l'artisanat Aicha Tagabou, a-t-il annoncé, lors d’un point de presse. Et également le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur Seddiki Salah qui a choisi la locomotive du parti FLN à côté de son ministre, également candidat. Pour le parti RND, c'est Abdeslam Bouchouareb, ministre de l’industrie, Mohamed Mebarki , ministre de la formation professionnelle  et Tayeb Zitouni, ministre des moudjahidine . La liste du RND à Alger, selon une source bien informée sera conduite par Seddik Chihab, député sortant et homme de confiance du secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia. L’ancien ministre des transports, Amar Tou se lancera également dans cette bataille au nom du FLN à Sidi Bel Abbès. S’agissant de la candidature du Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, comme tête de liste du parti dans la wilaya d’Alger , le patron du FLN , Ould Abbes,  a assuré que le premier ministre Sellal n’est pas encore candidat  et qu’il  n’a pas retiré les formulaires de candidature.  ‘’Sellal n’a pas présenté sa candidature pour le moment, mais il est le bienvenu s’il se porte candidat sur la liste du FLN’’, a déclaré Ould Abbas. ‘’La responsabilité du Premier ministre est liée à l’autorité suprême du pays, représentée par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika’’, a expliqué Ould Abbes.  En outre et selon des informations non confirmées, si le premier ministre Sellal entre dans cette campagne électorale, deux ministres sont pressentis pour lui succéder à la tête du premier ministère, le temps des législatives, le ministre de l’habitat Abdelmadjid Tebboune ou bien le ministre de l’intérieur Noureddine Bedoui.  Pour rappel, le FLN a enregistré 6 228 candidats dans 48 wilayas, la commission chargée d’étudier les dossiers de candidatures du FLN compte 25 membres et achèvera son travail le 21 février. Les listes définitives des candidats du parti devront être connues le 6 mars prochain, selon le SG du FLN.

 

Riad
Mardi 14 Février 2017 - 19:44
Lu 688 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 29-06-2017.pdf
3.39 Mo - 28/06/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+