REFLEXION

LA FIEVRE DES PROCHAINES JOUTES ELECTORALES S’INSTALLE : Le ‘’marché aux sièges dorés’’ ouvre ses portes !

A l’instar des autres villes du pays, la fièvre des prochaines joutes électorales semble s'installer doucement et tend à devenir l’unique préoccupation pour certains, les futurs prétendants au prochain parlement. Depuis, une reprise des activités partisanes est signalée partout, avec malheureusement la guerre des clans qui refait surface et le jeu des coulisses qui reprend de plus belle !



Malgré les nouvelles règles fixées  par  le réaménagement du code électoral, les prochaines élections semblent être  toujours « attirantes « et suscitent vivement  un vif  intérêt  pour les sièges  dorés qu’elles  offrent  au futurs députés . Localement, rien ne semble troubler la préparation à ces joutes électorales attendues dans 08 mois, la guerre des clans refait surface, et le jeu des coulisses reprend de plus belle. Aux « quartiers généraux « de certains partis, l’activité bat son plein, les futurs candidats paraissent être les plus actifs, les négociations sur les listes et le classement des candidats ont déjà débuté « secrètement » sans la participation de la base militante, censée être présente à toute prise de décision au sein du parti. Un député d’un parti  que nous nous abstenons de divulguer le nom , fort influent, semble  mener le jeu  et tend  à  imposer  un « tête de liste » qu’il  défend  par tous les moyens ,un autre  s’oppose  à ce choix  et la discussion a failli tourner au vinaigre , et il a fallu l’intervention  d’autres militants pour  mettre  fin  à la ‘’guéguerre’’ des deux parlementaires . A voir de telles scènes à 8 mois des élections législatives, on ne peut prédire rien de bon quant à la survenue d’autres bagarres électorales. Au sein d’un autre parti, l’activité parait être des plus normales, la discipline semble être de mise, un « va et vient » ordinaire des militants se distingue sans trop de brouhaha, un cadre du parti déclare que le parti participera avec une liste élue démocratiquement par la base, sans autre forme. Un troisième parti semble avoir du mal à relancer ses activités, les militants ont décidé de prolonger les vacances. Ils ne sont que 05 à se relayer à la permanence depuis le Ramadhan, et rien ne se décide sans la présence du secrétaire, qui il parait, il s’est rendu à la Mecque pour effectuer la Omra. Pour les autres  partis, l’heure ne semble point sonné, aucune  présence  sur les lieux , beaucoup de permanences  restent encore fermées, seul  un nouveaux parti, se caractérise  par la mise en place  de bureaux  au sein  de la ville , ses éléments demeurent très actifs, et paraissent collecter  des photocopies de cartes nationales d’identité et des signatures, seuls quelques curieux  y sont présents . D’autres ‘’têtes’’ assez influentes au sein de certaines formations politiques préfèrent le recours à d’autres voies au sein d’autres lieux. Ainsi, certains cafés de la ville, ont fini par devenir en soirée, des lieux de rendez-vous pour la négociation d’une bonne place au sein de ce « marché aux sièges », dont l’accès risque d’être chèrement payé par les prétendants !

L.Ammar
Mardi 9 Août 2016 - 17:52
Lu 276 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+