REFLEXION

LA DIRECTION DE L’HYDRAULIQUE D'ORAN : L’eau potable h24, avant la fin de l’année

Selon la direction de l’Hydraulique de la wilaya d’Oran, les localités situées à l’est et au sud de la wilaya (Gdyel, Kristel, Hassi Amer, Hassi Bounif, Hassi Benokba, Hassiane Toual, Benfréha, Boufatis, El Braya, Sidi Chahmi et Oued Tlélat), seront alimentées en eau potable H24, dès leur raccordement au réseau du projet MAO (Mostaganem- Arzew - Oran, dont les travaux seront achevés au cours de cette année 2011.



L'alimentation en eau potable connaîtra une «très nette amélioration» dans la wilaya, comme pour l'ensemble de la région après l’achèvement des travaux de raccordement. Le MAO devait autoriser théoriquement le transfert de 300.000 M3/jour pour alimenter en eau les deux villes de Mostaganem et d’Oran. Des chantiers pour le raccordement d’une douzaine de localités de la wilaya au méga projet MAO (Mostaganem/Arzew/Oran) de transfert des eaux des retenues des rivières de Chlef et Kaddara ont été ouverts et devront être achevés au cours du troisième trimestre de cette année. La wilaya d’Oran aura la part du lion avec un quota annuel de 110 millions de M3 contre 45 millions de M3 pour la wilaya de Mostaganem. Initialement le méga projet avait une capacité globale de 560.000 M3/jour, dont 420.000 M3 pour Oran, rappelle-t-on. Le MAO fournit aujourd’hui seulement 70.000 M3/jour à Oran. Après la réception de la grande station de dessalement d’eau de mer d’El Macta, d’une capacité de 500.000 M3/jour, les apports supplémentaires du MAO seront affectés, selon les besoins, à d’autres villes de l’Oranie qui connaissent un déficit en matière d’eau. Le MAO va ainsi alimenter régulièrement les villes de Sig et de Mohammadia, dans la wilaya de Mascara, en eau. Un réservoir de 50.000 M3 a été construit près du village Arrarba, dans la commune de Bethioua, pour raccorder ces deux agglomérations au MAO et à la future station de dessalement de l’eau de mer d’El Macta. Un apport journalier de 70.000 M3 sera affecté pour alimenter les deux villes en eau. Le Plan Directeur d’Aménagement des Ressources en eau de l’Oranie (PDAR), élaboré par le ministère de tutelle, envisage une nouvelle vision de la gestion des ressources en eau de la région. Ainsi, les apports des 12 stations de dessalement de l’eau de mer opérationnelles ou en cours de construction seront consacrés exclusivement pour l’alimentation de la population des villes côtières. L’eau des barrages sera destinée pour l’irrigation des terres agricoles pour relancer la production dans les wilayas de la région Ouest. Il est à rappeler que la situation de l’alimentation en eau potable s’est améliorée de manière sensible ces deux dernières années à Oran grâce notamment aux nouveaux apports du MAO et ceux de la nouvelle station de dessalement de l’eau de mer de Chat El Hilal, dans la wilaya d’Aïn Témouchent.

A.Salim
Vendredi 11 Mars 2011 - 10:53
Lu 2058 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+