REFLEXION

LA DEUXIEME CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT FRANÇAIS : Parfum de scandale autour de François Hollande



Un Parfum de scandale autour de François Hollande, mais aussi la gravité de la crise qui commence à se faire sentir lors de cette deuxième conférence de presse de  François Hollande diffusée en directe à la chaine France 2, ce jeudi à 15 heures, en présence de 400 journalistes du monde, le pauvre  n'a pas pu trouver d'avocat pour le défendre ..! Rattrapé par plusieurs scandales notamment l’affaire Cahuzac, le président français lors de cette deuxième conférence de presse a voulu coûte que coûte défendre sa cure d’austérité entre une demande pressante de Bruxelles de réduire le déficit budgétaire et une grogne intérieure de plus en plus croissante. En effet, lors de cette conférence diffusée en directe à la chaine France 2, derrière un paysage de trompe-l’œil du château de l’Elysée, le président de la République Française et comme il l’a promis, a organisé sa deuxième conférence de presse avec comme prélude une allocution qui a duré plus de 30 minutes. L’allocution qui comportait plusieurs points notamment la politique extérieure incarnée par l’opération du Mali et une politique intérieure axée sur la rigueur dans les réformes sur le plan financier et sur des décisions politiques controversées tel le mariage pour tous. On peut dire que le président n’a pas fait de cette conférence d’une gaieté de cœur qui ressemble plutôt à un interrogatoire face à 400 journalistes. Les questions ont traité divers sujets à travers deux axes ; la politique intérieure et la politique extérieure. La conférence de presse qui a duré plus de 2 heures a dévoilé un Hollande plutôt enthousiaste pour sa politique intérieure qu’extérieure notamment avec l’engagement des troupes françaises au Mali qui a fait selon ses dires « … libérer un pays de la servitude et du terrorisme.» et d’ajouter « nos soldats ont fait aimer la France dans toute l’Afrique.». Le président a dévoilé son plan de réformes qui va se poursuivre pour réduire le déficit budgétaire du pays. Cette conférence et celles qui vont suivre étaient des promesses électorales de la part du président candidat. 2 fois par an, avec à chaque fois un plan pour tracer les prochaines étapes de sa politique avec une seule question qui se pose : Est-ce que le bateau français parviendra au quai malgré  les 3 millions de chômeurs. Le bruit qui court sur un  remaniement du gouvernement est évident, lié à une économie en déclin avec des impôts en hausse.     

Bouziane Kamel
Samedi 18 Mai 2013 - 10:25
Lu 314 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+