REFLEXION

LA DEFAITE DE L’EGYPTE, DU CHAMP POLITIQUE AU RELIGIEUX : Ça suffit ! La comédie n’a que trop duré

A chaque fois que je prends ma plume pour écrire un papier, Dieu sait que celle-ci ne s’oriente que vers l’Egypte, ce pays de traîtres et de vendus. Vous vous rendez-compte, ils ont tout fait mais absolument tout pour qu’on les déteste. Rendez nous alors Shishong I et Shishong II.



LA DEFAITE DE L’EGYPTE, DU CHAMP POLITIQUE AU RELIGIEUX : Ça suffit ! La comédie n’a que trop duré
Avez-vous côtoyez un seul peuple sur terre et à travers toute l’histoire ou connu un seul pays qui serait lui-même pourvoyeur de haine et d’appel au meurtre contre ses propres enfants que l’Egypte ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, les égyptiens ne dorment pratiquement plus, ne mangent plus, ils ne s’alimentent depuis le début du mois de Novembre que de haine et de rancune. Cela a commencé depuis plusieurs semaines déjà, en s’autoproclamant les seuls et uniques détenteurs d’une arabité qu’ils avaient eux-mêmes reniée en 1977 en faisant allégeance à l’Etat sioniste et dénient ouvertement à l’Algérie son appartenance au monde arabe, comme ils essaient de mettre en doute le caractère musulman du pays à telle enseigne qu’un Cheikh d’El-Azhar, particulièrement zélé et travaillant à la solde du pouvoir en place en l’occurrence Abdellah Nedjar qui se permet de déclarer et je le cite : « Les algériens avaient abandonné leur religion après avoir perdu la raison pour un match de football », il n’a pas fait dans le détail, il a excommunié tout un peuple. Soit maudit toi et les cheikhs de ton espèce, car tes égaux en Algérie ne se sont jamais précipités à recevoir un Shimon Pères en grande pompe comme vous veniez de le faire à El-Azhar, cette université jadis, temple du savoir et de la science, devenue aujourd’hui un sanctuaire du diable et de ses serviteurs. Qu’avez-vous fait messieurs les érudits d’El-Azhar pour dénoncer la judaïsation systématique de Jérusalem et la destruction proclamée de la Mosquée d’El Aqsa, 3ème lieu Saint de l’Islam, sinon rien, vous êtes à la merci de Shimon Pères et de la famille Moubarak, vous vous en foutez éperdument et du peuple palestinien et du monde arabe car de ceux-là, vous n’en tirez aucun bénéfice, vos intérêts sont ailleurs et vos préoccupations sont tout autres que celles des algériens et du reste du monde arabe. Ironie de l’histoire, c’est qu’El-Azhar a été fondée par les ancêtres des algériens. En effet, l’Egypte a été conquise par les farouches guerriers « Qotamas », venus de la région de Sétif et de la petite Kabylie, ce sont eux qui ont érigé le Caire en l’an 969 et instauré le califat Fatimide qui est resté à la tête du pays pendant deux siècles, d’ailleurs, c’est en se basant sur cette histoire que les Algériens réfutent la condescendance des Egyptiens et leur propension à s’ériger en donneur de leçons d’arabité en raison de l’histoire. Mieux encore savez-vous que les deux pharaons Sheshong I et Sheshong II sont algériens et que les dessins rupestres égyptiens découverts dans les différents sites et vestiges historiques ne sont que de pures imitations des sculptures du Hoggar Algérien ? Les atouts historiques de l’Egypte restent sans commentaire les pyramides, mais l’Algérie tenez-vous bien, détient plus de 44 records physiques universels qu’aucun pays au monde n’en détient, et nous publierons ces records éternels dans nos prochaines éditions pour nos chers lecteurs de manière à permettre à chaque algérien de connaître l’importance de « Terre mère Algérie ». Les égyptiens se sont montrés sous leur vraie image et ce ne sont pas les déclarations apaisantes de notre ministre des affaires étrangères qui vont changer grand-chose sur ce que l’on pense réellement de ces énergumènes d’égyptiens, qui a tort ou à raison ne veulent plus admettre la suprématie de l’Algérie et des algériens sur tous les plans. Même l’alcoolique Omar Sharif, s’est mis de la partie, venu au secours de sa patrie mère, mais que pourrait faire quelqu’un qui a abandonné les siens des années durant si ce n’est pour redorer le blason perdu depuis fort longtemps auprès des égyptiens eux-mêmes et des arabes. Sincèrement les égyptiens nous font de la peine, Il faut les comprendre, la crise du pain est toujours présente, chaque jour que Dieu fait apporte sa colère et ses insuffisances, de tous les pays arabes, seule l’Egypte n’arrive pas à subvenir aux besoins de son peuple notamment en pain où 85% des boulangeries sont contrôlées par les dignitaires du régime dans le but de maîtriser la distribution de cette denrée si nécessaire pour les égyptiens, ce monopole sert de carte pour le pouvoir utilisée à des fins électoralistes et populistes. Craignant le retour de cette crise, le pouvoir par l’entremise de médias véreux n’a pas trouvé mieux que de s’acharner sur l’Algérie, leur lâcheté ne les a conduit nulle part d’ailleurs, bien au contraire, leur comportement a démontré à l’opinion internationale, combien les égyptiens sont lâches, agressifs et impolis chez eux, suant à l’extérieur, ce ne sont que de petits nains à la solde de leurs maîtres et maîtresses. Les algériens les connaissent parfaitement et l’expression « Pharaons » ne leur sied point, car ils ne l’ont pas été et ne le seront jamais. Contrairement à ce qui s’est passé au Caire, les algériens sont plus occupés par Angola, d’autant plus que tout le monde à l’œil rivé vers Kampala, où plus de 150 agences de voyages et hommes d’affaires sont disposés déjà à prendre en charge les supporters des verts, ceux-là mêmes qui ont cassé le nez aux égyptiens. Même si le sport de manière générale et le football en particulier, aplanissent les différends, ressoudent les rangs et suscitent l’amour et la coopération entre les peuples, l’Egypte semble déroger à cette règle.

Amara Mohamed
Mercredi 2 Décembre 2009 - 23:01
Lu 612 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+