REFLEXION

LA CRISE DU LAIT PERSISTE DANS PRESQUE TOUTES LES COMMUNES DE LA WILAYA : Le sachet de lait, encore rare et cher



Le sachet de lait se fait désirer depuis quelques mois, sa rareté a poussé certains commerçants à spéculer sur son prix sous divers prétextes, alors que le discours officiel est plus rassurant et affirme que la quantité de la poudre en lait pour la production de ce produit en sachet est largement suffisante....!  Rien ne semble dissuader les commerçants à spéculer sur le prix du lait en sachet, ni le discours officiel très rassurant, ni les contrôles des agents du commerce ne sont parvenus à normaliser son commerce. De 25 dinars, le sachet du lait se cède en certains endroits sous le comptoir à 35 dinars et certains citoyens ne savent plus à qui se plaindre, ils demeurent tiraillés entre le coût de la vie de plus en plus cher et cette rareté du lait qui vient d'annoncer ses couleurs et qui a tendance à persister. En effet, le lait en sachet, ce produit alimentaire de base fortement consommé, se fait de plus en plus rare dans les magasins d’alimentation générale et les revendeurs des produits laitiers. A l’instar de certains quartiers de la ville de Mostaganem où le lait est introuvable au-delà de 8 heures du matin de par sa distribution réduite, certains commerçants affirment qu'ils ne reçoivent plus les quantités sollicitées. Quant aux commerçants des communes, ils vivent depuis plusieurs mois au rythme de la pénurie du lait en sachet. Au sein de plusieurs points de vente situés à travers la ville , il nous a été permis de constater l'absence de toute trace de sachet de lait, juste à 09 heures du matin. Auprès d’une supérette sise à la cité du 05 Juillet, un vendeur nous a confirmé que les 150 sachets de lait livrés quotidiennement tôt le matin, se sont volatilisés sur le champ. «Il faut se lever très tôt et faire la chaîne devant les commerces pour pouvoir  arracher un sachet», nous déclare un citoyen de la commune de Stidia, qui revenait bredouille à 10 heures et après avoir fait le tour des magasins de la localité sans pouvoir obtenir un sachet de lait. Emboîtant le pas à son voisin, un sexagénaire a tenu à ajouter en guise de réponse à ceux qui rentrent  sans lait chez eux que «le monde a toujours appartenu à ceux qui se lèvent tôt». Malheureusement et selon certaines informations, rien ne justifierait cette drôle de pénurie puisque la poudre de lait semble être en abondance au sein des unités de production de lait, alors où vont donc, les milliers de sachets de lait produits quotidiennement ?    

L. Ammar
Samedi 22 Février 2014 - 16:53
Lu 76 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+