REFLEXION

LA CORNICHE ORANAISE SECOUEE PAR LES VENTS VIOLENTS : Plusieurs barques de pêche endommagées au port de Cap Falcon



Depuis  trois jours, les ports de pêche petit métier sont secoués par les vents violents qui ont endommagés plusieurs barques de pêche au niveau des ports de pêche et de plaisance dans l'ensemble des plages de la daïra d’Ain El Turck. Selon les habitants de Hai  Colonel Abbès qui nous ont informés que plusieurs habitations relevant du vieux bâti ont été   complètement saccagés par  ces  vents violents. Ces vents sont, semble-t-il, plus violents que ceux enregistrés l’année dernière en temps pareils, cependant, les dégâts n’ont pas été évalués pour l’instant, vu que le vent a persisté durant toute la journée», dira un habitant. En effet, les tourmentes d’hier ont atteint au centre-ville, selon une source de la Protection civile, la vitesse de 70 km à l’heure. Cette situation a fait que les rues et les boulevards de la ville d’Ain El Turck  étaient pris dans un tourbillon de poussière. D’ailleurs, il suffisait de faire un tour dans la ville pour apercevoir la violence des vents ou plusieurs jeunes arbres n’ayant pas résisté à un tel changement climatique, ont été complètement déracinés. Notons que la circulation automobile était perturbée durant cette journée. Sur la façade de la corniche Oranaise, la vitesse des vents a atteint plus de 80 km/ heure, ce qui fait soulever les vagues à plus de quatre mètres, selon les estimations de certains pêcheurs.  

Medjadji H.
Dimanche 2 Mars 2014 - 17:43
Lu 139 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+