REFLEXION

LA CONDUITE PRINCIPALE N’EST QU’A QUELQUES METRES DE LEURS MAISONS : Les habitants de Hai Bencherki à Tissemsilt réclament le gaz de ville

Lassés d’attendre une hypothétique prise en charge de la part des responsables notamment locaux à travers les dizaines de sollicitations adressées à qui de droit et restées sans suite, les habitants de Hai Bencherki particulièrement ceux qui longent la route qui mène du début de ce quartier jusqu’aux environs de la poste de Sidi Abdelkader disent n’avoir d’autres choix que de recourir à la presse pour faire entendre leurs voix.



Ils précisent dans une pétition adressée à qui de droit qu’ils ont épuisé toutes les cartes depuis quelques années à réclamer un droit qu’ils jugent très légitime sachant que la conduite principale passe à moins de dix mètres de leurs habitations respectives et que certains privilégiés sont déjà branchés et profitent des bienfaits du gaz de ville. En effet, ce quartier considéré comme l’un des plus anciens de la ville de Tissemsilt est habité par des centaines de familles, lesquelles ont été invitées depuis quelques années à réhabiliter leurs habitations pour pouvoir bénéficier du gaz de ville, chose que les habitants ont fait chacun avec les moyens qu’il peut, mais depuis ce temps rien n’a été fait et ajoutent que depuis 2009,  plusieurs commissions ont été dépêchées sur les lieux pour étude et à chaque fois les responsables approuvent l’étude mais aucune action ne suivra après. Ces habitants précisent aussi qu’en vue de savoir les raisons de cette situation pénalisante, ils ont pris attache avec les responsables de l’APC de Tissemsilt qui, affirment-ils,  n’ont  pas daigné leur donner les explications exactes de ce retard malgré le fait que l’étude et l’avis des services de la Sonelgaz sont déjà finalisés. Un représentant des habitants nous a déclaré  à ce sujet « pourquoi nos habitations restent toujours dépourvues de gaz de ville malgré le fait que la conduite ne se trouve qu’à quelques mètres de nous sachant que l’hiver a déjà commencé? Et pourquoi certaines habitations sont alimentées de cette source d’énergie alors que d’autres non ? » leurs conditions, ajoutent-ils, sont déplorables d’où ils interpellent les responsables concernés pour une urgente prise en charge concernant l’alimentation des habitations situées dans les rues précitées en gaz de ville en programmant très prochainement une opération de raccordement afin de leur permettre de profiter du gaz de ville à l’image des autres quartiers de la ville.

A. Ould El Hadri
Samedi 18 Janvier 2014 - 15:56
Lu 45 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+