REFLEXION

LA COMMUNE D'ORAN EST-ELLE DERRIERE CES TARIFS? : 50 DA exigés pour le stationnement



LA COMMUNE D'ORAN EST-ELLE DERRIERE CES TARIFS? : 50 DA exigés pour le stationnement
Comme c’est le cas dans la plupart des quartiers d’Oran plusieurs jeunes squattent les ruelles d’Oran obligeant les automobilistes qui veulent se garer à payer le prix de 50 DA. Tickets en main, ces jeunes font leur diktat en imposant le prix de stationnement. Certains portent même des badges en prétendant que c’est l’APC qui leur a donné l’autorisation de gérer ces parkings. Une information qui a été vite démentie au niveau de l’APC d’Oran puisque les responsables déclarent n’avoir jamais donné ce genre d’autorisation « on a demandé à ces jeunes qui ont proposé de garder ces parkings, de fournir un certain nombre de documents pour pouvoir ensuite travailler, mais comme personne n’a répondu favorablement à nos exigences, nous n’avons accordé la moindre autorisation», explique t’on au service du contentieux de l’APC d’Oran. Les responsables de la municipalité ont d’ailleurs estimé que c’est aberrant et exagéré de faire payer 50 DA aux automobilistes le droit de stationnement sur une route censée appartenir à tous les Algériens. Une question se pose d’elle-même, si aucune autorisation n’est accordée à ces jeunes envahisseurs qui se sont accaparés toutes les rues et venelles, comment alors expliquer le fait qu’ils continuent de travailler au vu et au su de tout le monde sans que les pouvoirs publics interviennent pour mettre fin à ce genre de pratiques et de dépassements ?

N.Bentifour
Samedi 16 Avril 2011 - 12:00
Lu 265 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+