REFLEXION

LA CITE DES 100 LOGEMENTS RHP ROUTE DE HAMADIA TISSEMSILT : Des conditions de vie lamentables



Les résidents du bidonville RHP, dans la commune de Tissemsilt continuent de souffrir le martyre à cause des conditions de vie lamentables. Elles sont plus de 100 familles à vivre dans le dénuement total depuis des années, s'entassant dans des maisons presque de fortune implantées dans un site légalisé par les responsables eux mêmes. En effet, cela fait plusieurs années qu’une opération de distribution de logements entrant dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire RHP fut exécutée sur le territoire de la commune de Tissemsilt, mais les conséquences extrêmement difficiles que subissent jusqu’à présent les semblants bénéficiaires de la cité des(100) logements RHP démontrent d’abord la précipitation et l’improvisation qui ont caractérisé la façon de travail de certains responsables de l’époque et ensuite le peu d’intérêt que réservent les responsables à leurs concitoyens quant aux traitements de leurs doléances et la prise en charge de leurs problèmes qui semblent les reléguer au rang de citoyens de seconde classe. En effet, de nos jours, on assiste à tout un quartier qui subit les séquelles de l'incompétence de ceux qui avaient décidé du choix du terrain des (100) logements RHP route de Hammadia, ce site situé derrière le parc familiale est en aval de la ville, l’installation du réseau de l’AEP a toujours été un très grand problème, pratiquement ce quartier est au dessous du niveau de la ville, ses habitations ne sont plus branchées au réseau d’assainissement, il se trouve qu’en habitant ce quartier, on ne peut déverser ses déchets vu qu’il n y a pas d’assainissement et que là ou la conduite est installée, elle est au dessus du niveau des habitations d’ou le recours inévitable aux fosses septiques, ce grand problème de santé publique que les habitants n’ont pas cessé de revendiquer tout au long de ces dernières années est toujours traité de la façon la plus « septique » on a longtemps laissé ce quartier à son sort, pas d’assainissement, pas d’eau potable malgré la présence à moins de trente mètres du château qui alimente la ville de Tissemsilt, pas de route ni d’accès et pire encore, les responsables communaux ont curieusement autorisé le déversement des déchets dans ce quartier, des milliers de mètres cubes de sable, déchets et autres résidus ont complètement déformé le paysage faisant de ce quartier un grand bidonville légalisé. Le malheur de ses habitants ne s’est pas arrêté à ces souffrances, l’ironie du sort a voulu qu’on fait de ce quartier un champ d’expériences avec l’argent des contribuables, en effet, après avoir constater qu’il leur était impossible d’évacuer les déchets liquides à cause du problème « d’altitude », les responsables avaient songé à prolonger le réseau vers la localité de Beni-maida et équiper le quartier d’une pompe qui à son tour absorbera puis refoulera les déchets en direction de la sortie sud-est de la ville, mais encore une fois la misère semble coller à leur quartier, pour ce projet dont le coup reste non révélé et l’efficacité à long terme non prouvé, la mise en marche ne semble pas pour demain, la niche qui abrite cette pompe est déjà envahie par les ordures alors qu’elle n’a jamais fonctionné, certains habitants disent que l’oubli est l’abandon ont toujours caractérisé ce quartier, alors jusqu’à quant peuvent-ils rester sans eau, sans assainissement sans route et sans ramassage des ordures ? une situation qui ne paraît pas trop inquiéter les responsables mais malheureusement qui ne fait qu’envenimer davantage les jours de ses habitants.

Ould El Hadri
Dimanche 5 Septembre 2010 - 12:15
Lu 507 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+