REFLEXION

LA CHRONIQUE : Petite monnaie en Algérie : Une tracasserie quotidienne

« Maandich esserf » « Ce n’est pas mon problème, ouana minendjibah » et les disputes s’accentuent et continuent, des échanges désagréables entre le commerçant et le client qui n’arrivent pas à se mettre d’accord et qui parfois se soldent par des injures et autres qu’on ne peut hélas que déplorer.



Des ‘’chaufferies’’ quotidiennes aux conséquences souvent fâcheuses quand le citoyen n’arrive plus à se contrôler, en cause le manque de cette petite monnaie qui fait grandement défaut dans nos villes. C’est hélas malheureusement une vérité amère qui fait la une de notre quotidien et qui est constatée, en général au niveau de l’ensemble des commerces. Prendre un taxi, un bus, faire des achats, voulant faire de la monnaie etc…ressort un peu de l’impossible et du miracle en cette période ramadanesque où tout le monde est sur les nerfs, il n y a qu’à faire un petit tour au niveau de nos souks pour constater de visu ces ‘’accrochages’’ dénués de tout sens opposant les uns aux autres et vis-versa. Une situation coléreuse qui est interprétée de tracasserie quant aux situations faisant état de ce manque de la petite monnaie en circulation qui ferait cruellement défaut.  Ce qui se traduit par une insuffisance de ces ‘’précieuses’’ pièces de monnaie  pouvant satisfaire  ménages et commerçants tous types confondus et éviter ces accrochages dénués de tout fondement.  Le citoyen se sent toujours pris en otage, il se demande si ces marchands ne feraient pas mieux d’afficher des pancartes où il est écrit en grosse lettre, qu’ils ne disposent pas de monnaie. Ce serait peut-être une meilleure solution pour mettre fin aux polémiques et aux disputes vis-à-vis de la clientèle, une idée plus intelligente qui mettrait fin à cette anarchie commerciale qui se traduirait simplement par le refus de servir ou de crier après le citoyen. Ce n’est pas du tout la résolution d’un tel problème qui n’a pas lieu d’être, ce qui est insensé et tout à fait  très contradictoire avec la loi protégeant le client du mépris de certains commerçants dénués de tout civisme, et aussi contraire à cette fameuse expression : je cite ‘’ le client est roi’’. Malheureusement tout cela est révolu. Ce phénomène existe un peu partout en Algérie. L’explication  de cette pénurie de la petite monnaie pourrait se traduire  par une rétention de la monnaie à des fins personnelles par des marchands ou citoyens qui refuseraient d’en faire usage en la gardant chez eux, pour des raisons inexplicables. Ce manque de  monnaie crée de sérieux désagréments des deux côtés de la barrière. Pour éradiquer le phénomène, faut-il pour cela créer une banque spéciale ‘’monnaie’’ ? Ce serait insensé, répondront sans doute les professionnels du secteur.  

B. Adda
Lundi 6 Juillet 2015 - 18:11
Lu 225 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+