REFLEXION

LA CHRONIQUE : Le "printemps" d'été de la vallée des Mozabites n'aura pas lieu

Finalement, le "printemps" d'été de la vallée des Mozabites n'aura pas lieu grâce à la sagesse du président Abdelaziz Bouteflika qui a su et saura toujours déjouer les manipulations de tous les aventuriers de tous bords et autres touristes "politiques" de la 25ème heure qui se trompent toujours
de lieu et d’époque.



Des forces obscurantistes tendent toujours à envenimer davantage le climat à Ghardaïa d'une accalmie à l'autre, ces dernières n'hésitent point à emprunter des sentiers dogmatiques et castrateurs pour compromettre dangereusement l'avenir d'un peuple et retarder considérablement les transformations démocratiques de la société, elles sèment la discorde entre des citoyens qui ont vécu ensemble depuis des siècles sans le moindre conflit, et tentent d'inculquer des idées raciales à la population locale , étrangères  à la société algérienne, toujours  une et indivisible .Jalouses du progrès social ,enregistré depuis le retour de Bouteflika au pouvoir , ces  semeurs d'une "fitna" structurée, organisée , cherchent à défaire des liens qui ont été les premiers éléments d'une civilisation millénaire au sein d'une région qui a offert les plus belles facettes d'une culture basée sur le respect des différences, en prenant de la différence ce qu'il y a de plus utile afin d'en faire bénéficier toute la nation. La réaction à ces oiseaux de mauvais augure ne s'est pas fait attendre, la société civile de Ghardaïa s'est mobilisée pour les dénoncer en lançant des appels à la  vigilance et à la prudence  car l'instant est grave,  et il faudra réapprendre à communiquer entre Algériens et faire ensemble barrière à toutes les vaines tentatives de déstabilisation. De son côté , le pouvoir n'a point tarder pour répondre à ces corbeaux du chaos et couper court à leur agitation vaine , le Président a chargé le commandant de la 4e Région militaire de superviser l'action des éléments de sécurité et des autorités locales concernées pour le rétablissement et la préservation de l'ordre public à travers la wilaya de Ghardaïa. Le gouvernement a été de son côté chargé de veiller, sous l'autorité du premier ministre, à diligenter la mise en œuvre des programmes déjà arrêtés en vue de la relance du développement économique et social et du retour à une vie normale à  Ghardaïa, cette vallée magnifique et havre de la paix qui ne saurait devenir ni le Caire, ni Tunis .

L.Ammar
Vendredi 10 Juillet 2015 - 19:12
Lu 220 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+