REFLEXION

LA CHRONIQUE : De lieux de culte aux dortoirs climatisés !

Finalement, les derniers jours si caniculaires du mois sacré tendent à pousser davantage trop de gens vers les lieux de culte juste pour se payer un bon somme en attendant l’appel pour le f’tour.



Ce comportement pas « très islamique « se constate malheureusement depuis le premier jour du Ramadhan à sa fin et ne semble susciter aucune réaction de la part du ministère de tutelle qui parait également fermer l’œil. Cette image si choquante  n’honore ni la religion ni le musulman, surtout au mois de Ramadhan, censé être également un mois de labeur. En effet, la mosquée demeure ce lieu de culte qui renferme ce ferment de sacralité où il n’est plus permis de faire ce que l’on désire ou  surtout de bavarder de sujets divers n’ayant aucun lien avec la religion; c’est un sanctuaire sacré qui mérite du respect et de la vénération. Malheureusement, la pratique désobligeante de ‘‘ ces dormeurs’’ et autres ‘‘tueurs de temps’’ dans les maisons d’Allah est  fortement blâmable et demeure considérée comme une méconduite pour ceux qui rompent le silence exigé au sein du lieu de culte en provoquant  un chahut d’un café ou un boucan digne d’un marché public. Se laisser aller  au sein des mosquées en commentant  les dernières nouvelles du foot national en se croyant sur les tribunes d’un stade, relève de l’offense. Déplier encore son journal  pour faire les mots croisés au lieu de parcourir le Coran en méditant ses versets, n’est qu’une effronterie commise à l’égard de ce lieu qui accueille les fidèles. Et pour certains  énergumènes, ce haut-lieu de l’Islam a fini par devenir  un coin  tranquille et climatisé pour piquer une ronflette ou tuer le temps en attendant la rupture du jeûne. Cette déplorable situation qui se distingue d’un Ramadhan à l’autre au sein de nos mosquées  doit attirer l’attention  en urgence  des
premiers concernés , censés défendre la sacralité du lieu , dont les imams qui doivent rappeler à l’ordre  ces « numéros «  qui n'ont point osé de transformer les lieux de culte en dortoirs où certains n’hésitent point à ronfler et  toutes ces autres « pies » qui viennent jacasser de tout sans se retenir et sans le moindre remords au lieu de prier !

 

L.Ammar
Mardi 14 Juillet 2015 - 18:50
Lu 255 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+