REFLEXION

LA CAUSE SERAIT L’HERITAGE LAISSE PAR LEUR DEFUNT PERE : Un jeune poignarde mortellement son demi-frère à Annaba



Le quartier de Boukhadra à Annaba a été ébranlé par l’annonce d’un crime odieux qui a ôté la vie à un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années seulement après avoir reçu un coup de poignard en plein cœur par son propre demi-frère suite à une mésentente au sujet d’un partage d’une chambre à coucher appartenant à leur défunt père. La genèse de cette affaire selon la source, remonte à la nuit de dimanche dernier aux alentours de 21 heures 30 au moment où tous les frères se sont rendus à l’invitation de leur frère ainé pour un souper copieux alors que ce dernier  réside dans le quartier de Boukhadra dans une habitation précaire. Les invités ne voulaient pour tous l’or du monde ne pas rater l’invitation, et cet engouement les a poussés à être à l’heure en compagnie de l’épouse de la victime. Une fois  réunis autour de la table pour partager le repas,  ils apprirent  la présence de l’épouse de leur défunt père qui se trouvait chez sa belle-fille  habitant à une vingtaine de mètres du lieu de leur invitation. Précipitamment, ils se sont rendus chez elle pour la convaincre de mettre à leur disposition  une chambre à coucher et une pièce de séjour laissées par leur défunt  qu’elle occupait toujours malgré qu’elle est allée vivre chez ses parents loin d’eux. Mais à leur grande surprise, leur marâtre a catégoriquement refusé leur proposition avant de leur expliquer que toute solution au litige doit passer par la loi. La réplique néfaste de leur marâtre s’est vite transformée en une altercation verbale. Se sentant menacée, cette dernière demande l’intervention de son fils qui n’est autre que leur demi- frère répondant aux initiales de BA âgé de 36 ans. Ce dernier fomenté contre ses demi-frères par sa propre mère lui expliquant qu’elle a été insultée et malmenée. L’air vindicatif, BA s’empare d’un gros poignard et alla le transplanter en plein cœur de son frère Abdelkrim âgé de 27 ans qui s’écroula dans une marre de sang devant le regard hagard de ses frères pour prendre ensuite la fuite. La victime fut aussitôt évacuée vers l’hôpital « Ibn Roch » par un voisin qui a intervenu après le drame, mais la mort était au rendez-vous. Après l’intervention des services de sécurité une enquête a été ouverte et le mis en cause fut arrêté et présenté à la justice pour le grief d’homicide volontaire à l’aide d’une arme blanche prohibée. Aussi l’héritage de nos jours laissé après la disparition des parents est devenu source de conflits entre les héritiers confinant souvent à des drames irréparables.                 

GA
Mercredi 21 Août 2013 - 11:39
Lu 272 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+