REFLEXION

L’usure des pneus derrière 21 accidents mortels en Algérie

Les pneus sont un élément de sécurité essentiel de la voiture. Mais, en pratique, trop d’automobilistes les négligent. Ainsi, une étude effectuée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a révélé que neuf accidents ont été causés par l’usure des pneus en 2014.



Un grand  nombre de conducteurs en Algérie omettent de contrôler régulièrement leur pression ou roulent avec des gommes trop usées. Dans les pays occidentaux, rouler avec des pneus usés à 50 %, prive le conducteur de toute indemnisation en cas d’accidents, car  elle est considérée comme une faute en cas d’accident. Cependant la récente  conclusion tirée de l’étude effectuée par la police  somme les conducteurs sur la nécessité de rouler avec des pneus en bon état et bien gonflés. Des recommandations trop souvent négligées, peuvent amener le pouvoir en Algérie à réviser le code de la route, en préconisant un amendement  relatif à la répression contre les chauffeurs qui roulent avec des pneus usés. Car, en réalité, combien d’automobilistes s’astreignent à vérifier chaque mois la pression de leurs gommes, comme la prudence l’impose pourtant ?  Selon l’étude effectuée par la direction de la communication et des relations publiques relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale 21 accidents ont été causés par l’usure des pneus  durant les dernières 18 mois dont neuf ont été causés depuis le 1er janvier au 31 juillet 2014. A cet effet, les services de la Sûreté nationale appellent les conducteurs notamment des camions et des autobus au "respect de la charge règlementaire de leurs véhicules, avec l'obligation de procéder au changement régulier des pneus et à la vérification de leur pression". La vérification des pneus est "primordiale afin d'éviter d'autres accidents de la route en particulier en cette période de l'année marquée par une légère hausse des températures qui influe sur la structure chimique de l'asphalte, causant l'éclatement ou l'usure progressive des pneus", selon la même étude. Notons que, d’après les manufacturiers, les rainures d’un pneu classique de voiture atteignent une profondeur de 8 mm. La réglementation exige qu’il soit obligatoirement changé lorsque la profondeur n’est plus que de 1,6 mm. Une côte qui est signalée à l’automobiliste par l’apparition des témoins d’usure intégrés au pneumatique.

Riad
Dimanche 7 Septembre 2014 - 18:17
Lu 171 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+