REFLEXION

L’insécurité règne au quartier Derb (Mostaganem)

DEPUIS LA FERMETURE DE L’EX-SIEGE DE LA 1ER SURETE URBAINE

Les riverains sollicitent les services concernés pour la réouverture de l’ancienne sureté urbaine de Derb car depuis que le commissariat du coin a fermé il y a quelques temps, l’insécurité a refait surface contraignant les habitants à s’enfermer chez eux dès la tombée de la nuit et évitant de sortir tôt le matin.



L’insécurité règne au quartier Derb (Mostaganem)
Le problème de l’insécurité est devenu un casse tête pour les plus hauts responsables et ce n’est pas les services concernés que nous mettons en cause mais les différentes ruses utilisées par des malfrats venus d’une autre planète surement, et qui trouvent des astuces et subterfuges bien inédits pour passer à l’action. Opérant certaines fois avec des voitures neuves pour ne pas attirer l’attention des policiers et pour appâter et  mettre en confiance la victime, qui souvent tombe dans le panneau, croyant avoir à des gens bien. Depuis quelques temps, certains malfrats font régner la terreur pour s’accaparer d’un secteur, qui est devenu un lieu de chasse. En effet, une rixe a opposé un groupe de jeunes juste à côté de la clinique Kara, ce qui a contraint les agents de sécurité à fermer la porte pour protéger les malades et le personnel de garde lors de la soirée du Samedi 17 décembre, aux environs de 21h. Le jour même, un citoyen résidant hors de la wilaya, de passage à Mostaganem, a stationné son véhicule juste à côté de « Souk El Karia », après un petit tour au centre ville, et en revenant pour reprendre le véhicule, il trouvera la vitre fracassée et son poste CD arraché. Il y a quelques jours aussi, un autre citoyen qui passait la nuit au niveau de l’hôtel « Djazair », un homme d’une cinquantaine d’années, a été attaqué par des malfrats, juste à sa sortie de l’hôtel, aux environs de 5 h du matin. Les « voyous » profitent en effet du noir et sachant que l’endroit est à l’abri des regards à l’aube et après 7h du soir en hiver, pour s’attaquer à des gens sans défense afin de les délester de leurs biens. Cela porte préjudice à certains commerces et fait sensiblement baisser la clientèle sachant que le quartier est réputé pour ses multiples commerces dont les tailleurs, les bijoutiers et les vendeurs de vêtements et chaussures.  Les riverains espèrent le retour des policiers dans le quartier et la réouverture du commissariat de Derb  car l’endroit était plus sécurisé et la présence des hommes de loi, dissuadait ces malfrats de passer à l’acte. Rien ne les en empêche maintenant. D’après certains gens du voisinage cette situation est encouragée par la vente de boissons alcoolisées par un citoyen, qui s’adonne à ce commerce dans son domicile. Pour ce qui est des bagarres, elles sont devenues légion dans le centre ville comme le montre notre  photo.  Il faudrait aussi signaler la présence policière qui se fait vraiment sentir ces derniers temps, surtout au  niveau du centre ville, en plus des opérations coups de poings, qui se font d’une façon inopinée. Cela permet aux citoyens de se sentir moins exposés aux dangers et aux malfrats, qui se sentent traqués à leur tour, dés que les policiers investissent les places publiques et leurs secteurs de chasse.

Mihoub
Mercredi 21 Décembre 2011 - 11:40
Lu 737 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+