REFLEXION

L’informel dérègle le commerce à Souk Ellil



Le marché de gros des fruits et légumes de Sayada situé à la route menant vers la localité d’Ouled El Bachir, commence déjà à faire l’objet de critiques ces derniers jours par les mandataires qui devaient être les premiers bénéficiaires de la stabilité du secteur, notamment par l’éradication du commerce informel. En effet, ces commerçants de gros des fruits et légumes, ont dénoncé récemment la concurrence illégale des commerçants de l’informel et qui ont réussi, à mettre en place un réseau parallèle qui défie les réglementations et porte un sérieux coup aux mandataires exerçant en toute légalité. Ces derniers ont fait savoir en effet que la concurrence déloyale de quelques commerçants qui sévissent dans l’informel aux alentours du marché, nuit profondément à leur activité au point de dérégler le marché et le cours des produits agricoles que la structure en question, le marché des fruits et légumes en l’occurrence est censé garantir. Dans ce contexte, ces derniers se trouvent confrontés à un sérieux dilemme qui est celui de la marge bénéficiaire par rapport à leurs semblables exerçant dans les alentours du marché, et qui ne sont soumis quant à eux, à aucun impôt ou frais de location. Par ailleurs, les problèmes au sein de ce marché de gros, n’ont finissent pas d’émerger chaque jour que Dieu fait. Il se trouve que l’organisation mise en place dans cette structure serait défaillante et ne donne pas ainsi les mêmes avantages à tous les locataires de ce marché. A cet effet, certains estiment que leur lieu d’étalage au sein du marché demeure loin des regards des acheteurs potentiels. La réalisation des marchés de proximité est venue suite à une vision globale pour l’éradication du commerce informel dans la wilaya, et la création d’un secteur commercial légal où tous les travailleurs  en profitent. Toutefois, ce genre d’anomalie, se présente comme un bâton dans les roues pour la concrétisation de ce projet. Des appels ont été lancés pour interpeller les responsables locaux qui poursuivent le projet visant l’éradication de l’informel pour laisser place aux réglementations qui régissent le secteur.     

Tayeb Bey Aek
Mardi 27 Mai 2014 - 11:05
Lu 185 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+