REFLEXION

L’illusion du pouvoir…perdu



Lorsque le peuple refuse d’écouter son dirigeant, le second délaisse les discours creux et rébarbatifs et prend goût à fréquenter les plateaux télé-improvisés, ceci est la forme que le colonel Kadhafi a été contraint de choisir pour ne pas perdre l’autre pied dans la guerre de communication. Après la radio Serbe, le voici qui glousse ironiquement sur ABC. Quand est-ce quel les cadavres ont fait rire le commun des mortels ? En fait c’est une question de la journaliste animatrice qui a fait pouffer le roi sans couronne, il le répétera tant que l’occident et ses « facebookers » n’auront pas compris qu’il n’irait nulle part. La raison n’est pas une aiguille à chercher dans une botte de foin. S’il reste, c’est qu’il est convaincu que le peuple l’adore et que celui-ci fera tout pour sauver le soldat Mouammar. Parle t-il de cette poignée d’adorateurs qui étaient venus sur la place verte d’écouter ce que leur guide soufflait du haut d’un rempart ? A Susan Rice représentante aux nations unies d’y reprendre. Le leader libyen est complètement coupé de la réalité et vit dans la pure illusion et le délire. Il est temps qu’il se réveille et se trouve un exil. La maison blanche est disposée à sécuriser un couloir aérien pour lui et pour les membres de sa famille. Sauf que la proposition américaine n’est pas sans délit fixe. Pour avoir voulu quitter Charm el Cheikh à sa convenance, le fils Djamel a privé toute la famille Moubarak de quitter le territoire égyptien. Seif El Islam, se dépêchera-t-il d’insister auprès de son père pour échapper à un pareil sort ? Inutile, la détermination du guide perdu à affronter ses ennemis est inébranlable. Mme Clinton a pris acte à partir de Genève et a poussé le bouchon dans le golf de Libye annonçant que les forces navales US vonts s’y déployer histoire d’être aux aguets. Aucun plan n’a été retiré de la table y compris l’option militaire. A moins bien sûr que le colonel retrouve ses esprits et se décide à aller crécher chez un de ses amis africains ou latinos. Pour la dernière fois, le roi de Tripoli veut rester chez lui et se déclare disponible à inviter la communauté internationale à venir enquêter sur des bombardements aériens qui d’après ses dires sur ABC ne sont que de mirage. Et ce haut gradé de l’armée régulière qui est venu à Zaouia rapporter les menaces de Kadhafi qui a promis de Bombarder par les airs les manifestations s’ils ne rentraient pas chez eux ? Est ce aussi une chimère ? Telles couleuvres. Le pentagone a décidé du positionnement de forces navales et aériennes en vue d’une intervention militaire ? Il pourrait y prétendre aisément l’évacuation des ressortissants étant bouclée et les représailles éventuelles du régime Kadhafi écartées. Ajoutant à cela les signaux positifs reçus du vieux continent, le trio franco-italo- britannique a affiché sa volonté d’imposer une zone d’exclusion dans le ciel libyen si évidemment le conseil de sécurité venait à donner son feu vert. Kadhafi sans même l’assentiment de ses alliés ou de Moscou. Pour quel résultat ?

N Bentifour
Mardi 15 Mars 2011 - 11:12
Lu 217 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+