REFLEXION

L’idéal d’un peuple concrétisé



En commémorant  le cinquante neuvième  anniversaire du déclenchement  de la révolution algérienne à savoir le 1 novembre 1954 date historique qui restera gravée en or sur les tombes de nos valeureux martyrs qui subirent avec leur peuple toutes les  exactions, les tortures inqualifiables des bourreaux coloniaux qui prétendaient détendre les principes fondamentaux des droits de l’homme et qui sont venus chez nous pour nous civiliser alors qu’auparavant  nous étions un Etat indépendant, riche et prospère alors que le but de la France était de nous spolier de toutes nos richesses et voulant nous asservir mais c’était sans compter sur la bravoure et la détermination du peuple algérien et de ses martyrs qui ne plient jamais devant l’occupant. Cette date restera gravée même dans les mémoires des nations à travers le monde et qui sera toujours un exemple à suivre. Cet évènement historique  qui est un grand tournant  dans la vie d’une nation  pour nous, alors que cinquante neuf ans  dans la vie d’une nation est insignifiant par rapport aux autres nations qui ont des siècles d’indépendance. Notre pays qui a arraché sa victoire au prix de millions de chahid pour enfin recouvrir la liberté de tout un peuple par le feu et le sang car l’indépendance de notre pays ne nous a pas été offerte sur un plat en argent ou en or et maintenant  après plus d’un demi siècle d’indépendance ,nous ne célébrons pas  seulement la victoire  sur le plan militaire contre la France, car la lutte contre le colonisateur  ne s’est pas faite uniquement par les  moudjahidine  mais c’est tout un ensemble de facteurs qui ont contribué activement  à cette victoire, à savoir se libérer militairement, socialement , idéologiquement et surtout  culturellement  car tout le monde a contribué et était exposé au grave danger, à savoir les chouhada, les populations urbaines et rurales( hommes, femmes et enfants), les politiques et surtout les intellectuels et les artistes  dans leurs différentes disciplines à  titre  d’exemple les écrivains, les artistes, les hommes de théâtre, et autres car l’objectif  de la France était double à savoir économique et idéologique, c’est pour cela  que le peuple  algérien a combattu sur tous les fronts.

Benyahia El Houcine
Mercredi 30 Octobre 2013 - 21:00
Lu 18 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+