REFLEXION

L’hypocrisie politique de l’Occident

Les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, La Nouvelle-Zélande , l’Allemagne et bien sûr Israël, ont décidé de boycotter la conférence de l’ONU sur le racisme. Pourquoi ? Pour eux, les conditions n’étaient pas réunies afin que ne se répètent pas les déclarations de Durban.



L’hypocrisie politique de l’Occident
Lors de la précédente conférence sur le racisme, organisée à Durban en Afrique du Sud, les Etats-Unis et Israël avaient en effet quitté le sommet pour protester contre les tentatives des pays arabes de faire inscrire, dans la déclaration finale, le sionisme comme une forme de racisme. Cette fois, le projet de texte final ne mentionne ni Israël ni la diffamation des religions, deux "lignes rouges" définies par les Occidentaux. Et le document a maintenu, contre l’avis de l’Iran, le paragraphe sur la mémoire de l'Holocauste. Alors, quelle est la véritable raison de ce retrait si ce n’est de faire de cette conférence un Fiasco. Parce qu’Israël en a décidé ainsi. Un « Etat terroriste », qui a usé sans aucun scrupule d’armes non conventionnelles, lors de l’offensive de son armée contre des populations civiles à Ghaza, tuant plus de 1400 palestiniens et blessant pas moins de 6000 victimes. Aucun état occidental, n’a pris des mesures concrètes contre Israël pour ses crimes contre l’humanité, tant décriés par les organisations non gouvernementales (ONG), et par les inspecteurs de l’ONU et ceux du CICR. Pire, on a instruit le soit disant procureur de la Cour Pénale Internationale de lancer un mandat d’arrêt international contre un chef d’Etat Arabe en l’occurrence M. Omar El-Bachir, président du Soudan, pour une question des droits de l’homme. Voilà le «deux poids et deux mesures».. Jusqu’à quand tolère-t-on ce jeu à sens unique. L’hypocrisie occidentale va encore plus loin. On permet à Israël de proférer des menaces contre l’Iran puisqu’il envisage le bombardement des sites nucléaires de ce pays. Israël possède bien l’arme nucléaire, l’Iran ne possède pas encore cette arme et l’Occident voudrait le lui interdire sous prétexte qu’il veut détruire l’Etat Hébreu. Alors où est l’étique politique. Quant à assimiler le gouvernement Israélien à un gouvernement à comportement raciste, tous les faits le prouvent. Car n’oublions pas que les alliés, ont eu recours à la force militaire pour priver une Nation entière sous le prétexte d’une souffrance juive, ils ont envoyé des migrants d’Europe, des Etats-Unis et du monde de l’holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée. Revenant à la conférence, Bernard Kouchner, ministre français des A.E, faisant allusion au projet de déclaration, il a précisé que « le texte est acceptable, Israël n’est pas stigmatisé ». Alors, soyons sérieux !

Par Amara Mohamed
Jeudi 23 Avril 2009 - 01:14
Lu 537 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+