REFLEXION

L’hypermarché de Rabrab fait des mécontents à Mostaganem

DES PRIX CONTRADICTOIRES AGACENT LES VISITEURS

Inauguré le jeudi 28 juin dernier, l’hypermarché UNO de l’homme d’affaires, Issad Rabrab se voulait être le meilleur établissement commercial offrant l’un des meilleurs qualité-prix, mais hélas des citoyens ont contacté le journal et ont dessiné un tableau sombre de l’hypermarché, qui a connu une grande affluence lors de son ouverture.



L’hypermarché de Rabrab fait des mécontents à Mostaganem
En effet, plusieurs citoyens ont déclaré avoir été dans une situation désagréable aux guichets de ce supermarché. Car une fois à la caisse, les prix calculés sont différents à ceux affichés dans les rayons. En fait ils sont plus chers. Ces clients embarrassés, ont dû payer la différence tout en décidant de ne plus y retourner. La question qui se pose : Est-ce une stratégie de Marketing élaborée par les planificateurs du groupe Cevital ou est-ce une erreur d’affichage. D’autres intervenants ont même affirmé que certains prix affichés, dans ce centre commercial, sont plus chers que ceux affichés chez les petits commerces de la ville, alors que c’est le contraire qui doit l’être. « Mettre le client devant le fait accompli n’est nullement une méthode de fidélisation d’où l’utilité de dépêcher une commission d’agents de la répression des fraudes de la DCP afin de s’enquérir sur ces allégations et d’en tirer les conclusions qui s’imposent » a conclu hadj Mohamed qui a fait sa première course dans ce marché. Il est à rappeler que le centre commercial « UNO » dispose d'une superficie de vente s’étalant sur 6200 mètres carrés où est exposé quelques 30.000 produits au sein des rayonnages, nécessitant la mobilisation de 300 employés pour servir la clientèle."Uno Mostaganem" devait combler un vide en matière de grande surface où toute une gamme complète et diversifiée de produits de bonne qualité est disponible en offrant l'un des meilleurs rapports "qualité-prix", il devait être destiné à satisfaire les besoins en shopping allant de l’électroménager aux produits frais en passant par le confort de la maison ,le textile, les jouets et tous les produits de l'alimentation .
UNO offre, par ailleurs, un parking de 1114 places, une aire de jeux pour les enfants, et 8 restaurants pour tout le plaisir de ses clients. UNO avait un le seul point noir qui demeurait un sujet de discussion par et pour les citoyens est l'absence de moyens de transport public pour rallier ce centre commercial, venu à point nommé pour répondre aux besoins de produits alimentaires de bonne qualité et à bon prix à la veille du mois sacré du Ramadhan, qui sera là dans quelques jours.

Réflexion
Samedi 14 Juillet 2012 - 23:00
Lu 8485 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par Noredine le 15/07/2012 20:25
Bonsoir,

Le client est roi, c'est à lui de mettre ces loups à genou en boycottant leur magasin.En boycottant également tout les spéculateurs! Normalement les premiers jours d'ouvertures on baisse les prix pour attirer et fidéliser la clientèle.

2.Posté par mustapha SEGHIER Paris le 05/06/2012 le 17/07/2012 12:19

es normal ! el primero y unico supermercado en este cuidad ...
la verdad indudablemente , hay que hablar espanol para comprar a UNO
hay que creer el DOS no ? es una broma !

peut importe ! c'est une fierté pour nous d'avoir une si belle structure , n'oublions pas
non plus l'impacte économique et social de ce projet ...

3.Posté par lakehal mohssen le 20/07/2012 12:48
kima daroulkoum massalkou cha3b ta3 mosta mabrache yatsaggam

4.Posté par MOHMOSTA le 21/07/2012 16:48
cette grande surface a très bien métamorphosé la wilaya de mostaganem enfin en peut dire qu'on se modernise et en peut faire les courses hebdomadaire pour ceux qui n’arrête pas de critique vous avez ain el sefra

5.Posté par Louz le 24/07/2012 01:43
Cet article est calomniateur, il doit surement s'agir de cas isolés, Rebrab ne fait pas ds la petite délinquance !!! (ni la grande d'ailleurs!)

6.Posté par mouloud le 29/07/2012 00:45
c'est tout à fait vrai malheureusement et c'est vérifiable! j'ai relevé personnellement les prix des "petits suisses"affichés à 15 DA en rayon mais noté 20 DA en caisse! j'ai refusé de prendre le produit. le jeune cadre chargé d'annuler l'opération m'a déclaré "que ce sont les gens des rayons qui ont tort!!! et que c'est la caisse (le système qui a raison et qu'allait le signaler" . je suis revenu le lendemain pour vérifier les choses n'avaient pas changé. en fait d'après des articles de presse récents c'est une stratégie de gestion adoptée aussi par les grandes surfaces en France et qui est basée sur le fait que les clients sont soit trop fatigués pour vérifier soit ne font pas attention.d'autres articles sont également concernés notamment les fruits et légumes. et li exixte d'autres problèmes qu'il serait trop long à signaler. les journalistes devraient y faire un tour.quant aux clients il devraient être prudents tout de même....

7.Posté par EX UNO MOSTAGANEM le 04/09/2012 18:37
à vrai dire les responsables qui dirigent sont pas à la hauteur et c'est tout ...

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+